photo illustration

L’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU), dirigée par le Deputy Commisioner of Police Choolun Bhojoo, a récidivé, hier après-midi, avec la saisie de 10,5 kg d’héroïne d’une valeur marchande de Rs 157,5 millions. Trois suspects ont été interpellés lors de cette descente des lieux l’ADSU avec la saisie de quelque Rs 1 million en devises étrangères, Rs 88 000 en liquide, trois téléphones cellulaires, deux voitures, dont une Nissan Quasquai de même qu’une balance électronique. Les limiers de l’ADSU, menés par le Chief Investigating Officer, le surintendant Sharir Azima, soupçonnent que la commande pour cette importante quantité de drogue émanerait d’un caïd connu, qui purge une longue peine d’emprisonnement pour le délit de trafic de drogue.
Les suspects, qui se trouvaient sur les lieux à l’arrivée de l’ADSU sur le coup de 17 heures hier, sont Anthony Steeves Sam, un marchand ambulant de 54 ans résidant à Roche-Bois, Pajanee Andy Warren Mootoosamy, un chômeur de 30 ans habitant Castel, et Veemaldev Gobin, un laveur de voiture de 31 ans résidant à Pte-aux-Piments. Ils ont été placés en détention policière et devaient comparaître devant le tribunal de Mapou dans la journée pour leur inculpation provisoire pour le délit de trafic de drogue sous le Dangerous Drugs Act en attendant leur interrogatoire formel quant à la provenance de ces 10,5 kg d’héroïne, envoyés au Forensic Science Laboratory à des fins d’analyse.
Agissant sur la base d’informations collectées sur le terrain, l’ADSU devait monter une importante opération dans le nord de l’île hier après-midi, sous la supervision du DCP Bhojoo et des surintendants Azima et Ramgoolam. Les éléments de l’ADSU devaient procéder à une perquisition au premier étage d’un appartement situé à chemin La Sirène, Morcellement Ramdhanee, à Trou-aux-Biches. Dans une des pièces de l’appartement, les hommes du DCP Bhojoo sont tombés sur plusieurs sacs en plastique de couleur noire, soupçonnés de contenir de l’héroïne. Ils ont également découvert une importante somme d’argent, soit 17 860 livres sterling et Rs 88 000 sur une table, qui ont été récupérés de même que les trois cellulaires des suspects, une Nissan Quasquai, un Renaud Mégane, une balance électronique et une facture.
À ce stade, l’ADSU présume que les deux voitures saisies ont été utilisées pour assurer le transfert de cette quantité de drogue, alors que les devises étaient destinées à des transactions illicites liées au trafic de drogue. Des articles saisis sur les lieux par l’ADSU, les trois téléphones cellulaires sont considérés comme étant les plus précieux. D’ailleurs, dès ce matin, l’ADSU devait initier des procédures en vue de solliciter un Judge’s Order pour le décryptage des mémoires des téléphones en vue d’établir les relevés des échanges. Tout porte à croire que l’ombre d’un prisonnier, condamné à une longue peine, planerait derrière cette importation de drogue.
Par ailleurs, le suspect Anthony Steeves Sam est également fiché à l’ADSU pour ses fréquentes visites à Madagascar. En juin 2007, il avait été interpellé en compagnie de neuf autres suspects dans un pensionnat à Madagascar avec une importante quantité d’héroïne. Lors de son rapatriement, le dénommé Anthony Sam ne fut nullement inquiété vu que le délit avait été commis hors du territoire mauricien. Toutefois, avec l’opération de l’ADSU d’hier, il se trouve dans de sales draps…