La nouvelle saison 2014 débutera non pas avec douze, mais quatorze écuries. En effet, une semaine après la fin de la saison officielle, le Mauritius Turf Club (MTC) a décidé d’allouer deux nouvelles licences d’écurie qui ont été attribuées à Randhir Pertaub et Jean-Michel Henry. Une fois la nouvelle annoncée aux deux concernés après un passage devant le board des commissaires, Randhir Pertaub et Jean-Michel Henry se sont mis à l’ouvrage pour être dans les stalles du départ pour l’ouverture de 2014. Du moins, c’est ce qu’ont fait comprendre les deux entraîneurs à Week-End, qui ont été «busy» ces deux dernières semaines à trouver les «box» nécessaires pour placer leurs chevaux à Port-Louis.
Mais des deux, le tout nouveau entraîneur du Champ de Mars, Randhir Pertaub,  semble être le plus actif. Hier, il était à l’aéroport pour voir l’arrivée de ses nouvelles unités, à savoir Street Bouncer et Windtrip, d’Afrique du Sud alors que Terminator, qui est annoncé comme le représentant de cette nouvelle écurie dans la Duchess of York Cup. «D’abord, je dirai que je suis très heureux de la décision du board des  commissaires qui était au complet le jour du choix. Je suis surtout heureux de la confiance que le club a placée en moi et j’espère que je saurai me montrer à la hauteur de cette confiance. Pour y parvenir, j’ai commencé à installer mon écurie, même si les choses sont encore un peu flou, surtout au niveau des box, j’espère que très vite chacun retrouvera ses marques au Champ de Mars. Par contre, mes autres chevaux dans les centres privés ont commencé leur travail dans de bonnes conditions, je dirais», a expliqué à Week-End l’entraîneur.
Ce dernier qui espère pouvoir travailler avec l’apprenti Pravesh Horil à la rentrée le 7 janvier en attendant l’arrivée à Maurice de Donovan Mansour, qui sera la cravache étrangère avec la quelle Randhir Pertaub débutera la nouvelle saison. «Pour l’heure, je peux vous dire que c’est pas une mince affaire, mais que je m’adapte, avec le soutien de mon équipe et surtout de la famille Veeramootoo qui joue un grand rôle dans la mise en place de mon écurie. Le Dr Ruhee a déjà commencé à examiner tous mes chevaux et j’ai commencé à avoir une équipe de palefreniers pour travailler. Petit à petit, les choses se mettent en place», explique encore l’entraîneur.
Pour l’heure dans le yard de Randhir Pertaub, on retrouve entre autres des chevaux comme Ice Axe, Master Mascus, Rudi Rocks, Captaine James Cooks, Glory Boy, The Sneaker, Salute The Star, Kishimoto ou encore Captaine Tempest.
Même situation pour la nouvelle écurie dont l’entraîneur n’est autre que Jean-Michel Henry. Ce dernier a donc pris, comme attendu, ses distances avec l’écurie Raj Ramdin pour s’installer lentement mais surement au Champ de Mars. En effet, comme dans le cas de Randhir Pertaub, l’installation de la nouvelle écurie a commencé à se mettre en place. «Les choses se mettent en place avec le soutien de mes partenaires et de l’équipe de palefreniers. On n’est pas encore bien installé au Champ de Mars, mais je suis content de pouvoir travailler pour mon écurie», a expliqué à Week-End, Jean Michel Henry. Ce dernier  tient à remercier le board des commissaires de lui avoir donné sa chance,mais il n’en demeure pas moins vrai, que comme son nouveau collègue, ce n’est pas sans difficulté que la nouvelle écurie se met en place. «Dans ce métier, il y a toujours des conditions qu’on ne contrôle pas. Mais l’important est que le moral est présent et que l’équipe travaille d’arrache-pied», soutient Jean-Michel Henry.
Mais contrairement à Randhir Pertaub, le fils de Serge Henry ne compte pas faire appel à une cravache étrangère pour ses débuts. «Avec l’effectif dont je dispose, il serait prétentieux de ma part que de faire venir une cravache étrangère. Par contre, si le club disposera d’un Club Jockey, je ne manquerai pas d’y faire appel. Sinon, je travaillerai avec les jockeys mauriciens pour l’heure», indique l’entraîneur.