À peine installé vendredi soir au sortir de l’assemblée générale élective annuelle du Mauritius Turf Club, le nouveau conseil d’administration a eu sa première réunion de travail hier. La bande à Jeenarain Soobagrah s’attarde sur le business plan du nouvel entraîneur Simon Jones avant de lui octroyer une écurie.
Le conseil d’administration du MTC, en présence d’une demande d’un trainer’s licence de l’ancien jockey d’origine australienne veut effectivement voir et analyser le business plan de Simon Jones, ainsi que la liste de ses propriétaires.
Avec la non-participation il y a quinze jours aux derniers examens — écrit et pratique octroyant une licence d’entraîneur — de Paul Foo Kune, Stable Manager dont l’écurie portait son nom, Simon Jones cherchait à prendre le relais à cet établissement dont l’avenir reste incertain avec l’abolition du système de Stable Manager par le MTC pour la nouvelle saison. Aussi, on devrait attendre encore un peu avant d’y voir plus clair à ce chapitre.
Dans ce même ordre d’idées, toujours au niveau des écuries, l’ex-Stable Manager Mahess Ramdin (lui aussi inéligible) laisse la place à son fils et entraîneur Shailesh Ramdin, qui prend le contrôle du groupe. Un autre entraîneur, Shirish Narang, à qui avait été octroyée une licence provisoire après le décès de Serge Henry en cours de saison 2014, a été confirmé à son poste et pourrait continuer ses activités à la tête de son écurie.