Simon Jones, qui avait réussi à ses examens d’entraîneur le mois dernier, aura à patienter avant de diriger une écurie. Le nouveau conseil d’administration du Mauritius Turf Club, qui lui avait dans un premier temps demandé un business plan, n’a finalement pas agréé à sa demande.
La décision a été entérinée mardi dernier et communiquée aussitôt à Simon Jones. Une décision de la bande à Jeenarain Soobagrah motivée par les directives de la Gambling Regulatory Authority désormais dirigée par Me Raoul Gulbul de ramener le nombre de journées de courses à 35 cette année. Dans ce sillage, aucune nouvelle écurie ne sera autorisée par le MTC pour la nouvelle saison.
Autres décisions prises par le conseil d’administration du MTC en ce début de semaine : aucun propriétaire n’aura le droit d’avoir des chevaux sous la charge de plus de deux entraîneurs et le nombre de propriétaires pouvant sortir en piste accueillir un cheval gagnant passant de cinq à six.