Les pongistes mauriciens auront une saison chargée. C’est du moins ce qu’on comprend à la lecture du calendrier que l’Association mauricienne de tennis de table a établi dans le courant de la semaine. Les activités seront nombreuses et concerneront autant les pongistes que les arbitres et entraîneurs.
Les choses sérieuses débuteront dès le mois de février. En effet, les sélections masculine et féminine se rendront en Malaisie pour y disputer les championnats du monde par équipe. « C’est la compétition la plus importante de l’année », explique l’entraîneur national, Rajessen Desscann.
Un rendez-vous qui servira de préparation pour la suite de la saison, surtout pour la jeune Pratna Jalim, nouvelle championne de Maurice. En effet, après les Mondiaux, elle pourrait mettre le cap sur l’Algérie pour y disputer, en compagnie d’autres jeunes pongistes, les championnats d’Afrique et une manche du World Junior Circuit. « Nous avons vu que nos pongistes se sont bien défendus l’année dernière. C’est l’occasion de les aguerrir un peu plus à la compétition internationale ».
La saison internationale se poursuivra en juin, avec l’organisation du Mauritius Open. Cette compétition regroupera des pongistes des îles de la région. « Cette compétition découle d’un accord entre les îles de l’océan Indien. La Réunion, les Seychelles et Maurice se sont engagées à organiser une compétition regroupant les représentants des trois îles », rappelle l’entraîneur.
Il cite le Tournoi international de La Cressonnière (Réunion) et un stage doublé d’une compétition pour les plus jeunes. « Ce sont ces initiatives qui vont rehausser le niveau », affirme-t-il. Les Jeux de la CJSOI seront également un gros morceau pour l’AMTT. Cette année, Madagascar a été désignée pour accueillir la compétition interîles. Maurice a d’ailleurs toujours brillé à ce rendez-vous.
« Nous allons mettre l’accent sur ces Jeux. Nos représentants pourront encore apprendre du niveau présent dans la région », souligne Rajessen Desscann. Les expatriés ne seront pas en reste. Akhilen Yogarajah (France) et Brian Chan Yook Fo (Chine) seront les éventuels porte-drapeaux mauriciens lors du Finland Open et du China Open en fin d’année.
Sur le plan local, le premier tournoi aura lieu en février. L’AMTT a prévu que le tournoi à handicap se tiendra juste avant le coup d’envoi des D1 et D2. La formation sera également au coeur des préoccupations de l’AMTT en 2016. Les entraîneurs se retrouveront en salle de cours en mars. Tout comme les pongistes de l’élite et du Baby Ping Elite qui se seront au complexe sportif de Beau-Bassin pour un camp d’entraînement intensif.
Trois compétitions de Jeunes Pongistes sont également au menu de cette année 2016. « Nous avons voulu faire la part des choses. Nous avons déjà commencé à préparer les JIOI 2019 et nous voulons que les pongistes prennent les choses au sérieux », conclut Rajessen Desscann.