Sir Anerood Jugnauth a critiqué sévèrement le leader du MMM, Paul Bérenger, hier soir lors d’un congrès nocturne du MSM à Roche-Bois. Il a dit que ce dernier l’a trahi « pour son intérêt personnel », ajoutant qu’il a aussi « trahi les militants et la population ». Et de lancer : « Aster lipe al nwaye dan pouritir. » Aux autres partis de l’opposition, SAJ a lancé un appel pour qu’ils se joignent au MSM, « mais il faut qu’ils soient raisonnables, car nous devons sauver le pays avant tout. »
SAJ a rappelé plusieurs propos tenus dans le passé par Paul Bérenger à l’égard de Navin Ramgoolam, à l’instar de « Premier ministre de la honte » après “l’épisode Maracena”. Il a aussi raconté comment, il y a deux ans, Paul Bérenger était venu le voir au Réduit pour lui dire « ki pei pe koule, nou ena enn mision a akomplir, bizin sov pei la », ajoutant : « Aster pe kole. »
L’ancien Président de la République a estimé que la confiance ne règne pas dans la nouvelle alliance entre le Ptr et le MMM. « Sinon, comment expliquer que celle-ci se fait sur papier, avec des signatures. Mwa ousi mo finn fer lalyans dan le passe, tou ti baze lor konfians », a-t-il dit. Et d’estimer que si la nouvelle alliance vient au pouvoir, après les prochaines élections générales, « dimoune pou kreve de fin dan sa pei la ».
Revenant sur son parcours politique, sir Anerood Jugnauth a affirmé qu’il avait déjà fait ses preuves en tant que dirigeant du pays. « J’ai déjà sorti le pays depi dan dife grâce à une vision. Je veux que le pays progresse et que les fruits soient partagés dans toute la population », a-t-il dit. Le leader du MSM, Pravind Jugnauth, a, lui, axé son intervention sur « la pauvreté qui règne dans le pays ». Selon lui, pas moins de 125 000 personnes vivraient « dans la pauvreté absolue » tandis que 250 000 autres « pa kapav zwenn de boutes ». À noter qu’Etienne Sinatambou a également pris la parole au congrès.