Narendranath Gopee de la Federation of Civil Service and Other Unions (FCSOU) réclame un réajustement salarial pour les fonctionnaires qui touchent entre Rs 7 800 à Rs 17 375 seulement, contrairement à ce que réclament d’autres syndicalistes. Face à la presse, il a expliqué qu’outre les “General Workers”, « aucun autre fonctionnaire ne mérite un réajustement salarial ».

Il propose un réajustement pour les fonctionnaires percevant un salaire de Rs 23 460, afin qu’ils deviennent des “tax payers”. Ainsi, l’argent pourrait être utilisé pour éradiquer la pauvreté à Maurice. Selon Narendranath Gopee, le salaire minimum a été introduit pour les personnes qui touchent un salaire dérisoire.

Il condamne ainsi la position de « ses camarades syndicalistes » qui, selon lui, sont en train de « semer la zizanie » en réclamant un réajustement des grilles salariales pour tous les fonctionnaires. « Le gouvernement a pris une mesure très positive en introduisant la National Wage Consultative Council Act pour un réajustement salarial. Il est conscient des emplois précaires dans le secteur informel et il était grand temps de revoir les conditions de travail dans ce secteur. Ainsi, le gouvernement a introduit le salaire minimum de Rs 8 140.

Avec la compensation salariale et la “negative income tax”, le salaire minimum tourne autour de Rs 9 000. La loi du salaire minimum stipule que le réajustement salarial aura une répercussion sur le rapport du Pay Research Bureau (PRB) », a déclaré Narendranath Gopee. Et d’ajouter que ce ne sont pas tous les salaires qui nécessitent un réajustement. « Ce sont seulement les salaires des “General Workers”, c’est-à-dire ceux touchant Rs 7 800, qui méritent un réajustement.

De plus, au lieu de considérer le salaire du PS, il aurait dû prendre en considération le salaire du “Senior Chief Executive” », a expliqué Narendranath Gopee. Ce dernier a ajouté que la FCSOU avait eu une réunion avec le PRB lors de laquelle les syndicalistes avaient exprimé leurs points de vue, notamment le réajustement les grilles salariales à partir du salaire minimum de Rs 8 140. « Tous les fonctionnaires ne sont pas concernés par cet exercice. Ce sont seulement les employés de la catégorie “General Worker” qui le sont », a-t-il dit. Toutefois, selon lui, la FCSOU est en présence d’une information selon laquelle le PRB a déjà reçu des consignes du Bureau du Premier ministre pour aller de l’avant avec le réajustement du barème salarial.

Il a condamné ainsi l’attitude de certains syndicalistes, « qui menacent d’organiser une grève de la faim. » Par ailleurs, la FCSOU propose au gouvernement de réajuster les salaires des fonctionnaires qui perçoivent un salaire de Rs 23 460 également. Ces derniers entreront ainsi dans la catégorie des “tax payers”. Selon lui, cet argent pourrait être utilisé pour éradiquer la pauvreté à Maurice.