Le salaire minimal de Rs 8500, recommandé par le National Wage Council, améliorera le salaire de plus de 100 000 travailleurs mauriciens employés à plein temps et d’un peu moins de 10 000 personnes travaillant à mi-temps. Le ministre Etienne Sinatambou, porte-parole du gouvernement, qui commentait le montant préconisé dans le rapport soumis par le National Wage Council, vendredi dernier, face à la presse hier matin, a expliqué que des consultations tripartites vont démarrer avec la participation du Premier ministre, Pravind Jugnauth. Etienne Sinatambou a d’emblée expliqué que la situation économique du pays, la nécessité d’augmenter la croissance, de protéger l’emploi et la compétitivité nationale ont été prises en compte par le conseil. Le porte-parole du gouvernement a également fait ressortir que le National Wage Council a proposé une approche qui consiste à réduire les différences salariales et améliorer la distribution des revenus en faveur des travailleurs qui touchent un salaire minime et réduire l’écart entre le salaire hommes/femmes et sauvegarder l’investissement et la croissance économique. Etienne Sinatambou a aussi relevé le fait que le conseil a pris en compte les jeunes employés, les apprentis ainsi que  ceux qui travaillent à temps partiel. Le ministre Sinatambou a avancé que Maurice est sans doute le seul pays de la catégorie “pays en développement” a introduire le salaire minimal. “Maurice est en train de donner l’exemple!” a déclaré le porte-parole du gouvernement.
Commentant la révision des critères relatifs au Negative Income Tax, le porte-parole du gouvernement est d’avis que celle-ci relève d’une “décision extraordinaire” pour plus de justice sociale. En effet, désormais, les personnes qui perçoivent un salaire de base de moins Rs 9 900 et des allocations ne dépassant pas Rs 20 000 seront éligibles à  la prime à l’emploi. Etienne Sinatambou a aussi expliqué que les employés travaillant à temps partiel, mais qui disposent des critères requis seront également bénéficiaires de la Negative Income Tax. Et de préciser qu’un salarié devra travailler au moins 24 heures sur une période de trois jours par semaine. Quant à la condition imposée à l’effet qu’un employé devrait travailler sur une période continue de 6 mois, celle-ci a été supprimée.
Le ministre Sinatambou a profité de l’occasion pour parler du “succès” du Citizens ‘Support Portal’, forum de doléances lancé en avril dernier. En six mois 19 768 requêtes ont été enregistrées et 13 114 cas résolus.  
Etienne Sinatambou a déploré le comportement de l’opposition à l’Assemblée nationale, en fustigeant principalement Rajesh Bhagwan et Adil Ameer Meeah.