La Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP) organisera une marche dans les rues de Rose-Hill le samedi 4 octobre pour réclamer l’instauration d’un salaire minimum. Cette requête de la confédération syndicale a pris une nouvelle dimension avec des lettres envoyées aux parlementaires récemment. Alors que certains partis ont dit étudier la proposition, d’autres ont exprimé des réserves.
La CTSP invite tous les syndicats et les travailleurs à se mobiliser pour cette marche qui débutera à 13 h 30 devant le stade de Rose-Hill, pour se rendre au Plaza. Jane Ragoo, la secrétaire de la confédération, rappelle que plus de 100 000 personnes à Maurice touchent un salaire de moins de Rs 6 000, dont 85 % de femmes. D’où son appel à venir en nombre soutenir cette cause. « Nous n’avons cessé de tirer la sonnette d’alarme à ce sujet. Je fais un appel aux autres syndicats de se joindre à nous. Nous connaissons la situation des personnes qui font un travail précaire avec un bas salaire. Il faut rester mobilisés pour une vraie justice sociale. »
Jane Ragoo dit constater avec satisfaction que le salaire minimum est devenu un sujet d’actualité et commenté dans différents milieux. « J’ai entendu Rajiv Servansing se prononcer à ce sujet, proposant un ratio de 1 : 30 pour l’écart salarial. Pour notre part, nous sommes en faveur d’un ratio de 1 : 20. En d’autres mots, un patron ne doit pas toucher plus de 20 fois le plus bas salaire dans son entreprise. Il y a eu trop d’abus. Certains patrons ont des salaires exorbitants alors que leurs employés n’ont pas à manger. »
Jane Ragoo laisse aussi entendre que les partis politiques ont réagi différemment à la lettre envoyée aux parlementaires. « Le PMSD et le MSM ont dit qu’ils étudiaient la proposition, le Parti travailliste n’a même pas envoyé un accusé de réception, tandis que pour le MMM, Steve Obeegadoo et Veda Balamoody sont venus discuter. Nous avons été un peu surpris par leur position. Ils nous ont dit d’être prudents, car les patrons peuvent se servir du salaire minimum pour priver ceux qui ont un salaire plus élevé d’une augmentation. »
Par ailleurs, la CTSP organisera également une candle light night le 7 octobre prochain, à l’occasion de la Journée mondiale du travail décent. L’événement se tiendra au monument des travailleurs, à côté de la gare routière de Rose-Hill. Jane Ragoo invite les travailleurs à se mobiliser pour leurs droits et faire entendre leur voix, particulièrement en cette période électorale.