Un peu plus de 200 employés des divers collèges privés, enseignants et non-enseignants, ont été privés d’une somme de Rs 190 à Rs 200 sur leurs salaires de janvier à cause d’une erreur de la Private Secondary School Authority. Selon nos renseignements, la PSSA n’a prévu aucun ajustement par rapport à leurs salaires de février. Ce n’est pas la première fois que le département des Finances commet des erreurs sur la fiche de paye des employés du secteur, et la question, selon nos information,s a été soulevée à plusieurs reprises au board de l’organisme.
Le mécontentement enfle dans les collèges à cause d’erreurs relevées régulièrement sur le montant figurant sur des fiches de paye et qui portent soit sur le travelling, soit sur les salaires, soit sur le remboursement des jours de sick leave. Mais cette fois, des employés de l’organisme de Beau-Bassin aussi ont fait les frais de cette énième erreur du département des Finances.
Il n’y a pas que des cas de underpayment. Pas plus tard que le mois dernier, la PSSA a payé des salaires intégraux à des part timers. On raconte aussi en ce moment à la PSSA qu’une erreur concernant le paiement de boni de fin d’année à des contractuels, qui n’y étaient pas éligibles, a été découvert de justesse en décembre.
« Cela arrive un peu trop souvent au point où l’on commence à se poser des questions sur les compétences qui existent à la PSSA pour gérer efficacement le système informatique qu’ils ont mis en place. Il s’agit d’un manque de professionnalisme », commente avec colère un recteur. À l’intérieur de la PSSA aussi des employés s’interrogent sur la récurrence des erreurs que les responsables de l’organisme qualifient de « technique ». Et certains souhaiteraient que le Bureau de l’Audit s’intéresse au problème en raison des dépenses additionnelles pour apporter les ajustements au système installé en 2008.
Outre le déboursement de Rs 10 M pour l’installation d’un nouveau programme informatique en 2008, la PSSA aurait payé, selon nos informations, une somme de Rs 232 000 durant la même année et un montant de Rs 210 000 en 2009 pour améliorer le système.
L’on apprend aussi que ces « erreurs techniques » fréquentes ont déjà été discutées dans les réunions du conseil d’administration de la PSSA.
Selon nos informations, les 200 employés concernés par l’erreur du mois dernier pourraient encore une fois être privés de la même somme en touchant leurs prochains salaires. Si cela s’avère, dit-on, leurs syndicats ne resteront pas silencieux.