L’ouverture du Salon de la bijouterie a eu lieu jeudi dans de bâtiment de l’ancien supermarché Game au Trianon Shopping Park. Une trentaine d’exposants y ont participé, préférant cette année miser davantage sur la qualité et les produits que les gens aiment plutôt que sur l’innovation. L’événement, organisé par Enterprise Mauritius, a pris fin hier.
« Nous avons de très bons produits à Maurice et ce salon permet de les mettre en valeur et promouvoir le secteur de la bijouterie à Maurice. Cette plateforme permet également aux fabricants locaux de côtoyer d’autres entreprises de ce secteur tournées vers l’exportation », a soutenu jeudi le ministre de l’Industrie, Cader Sayed-Hossen, à l’ouverture officielle du Salon de la bijouterie.
Selon le Chairman d’Enterprise Mauritius, Amédée Darga, « cette année, pour la troisième édition, l’objectif était de rassembler environ 35 bijoutiers, y compris les PME. À l’édition précédente 25 bijoutiers, petites et grandes entreprises manufacturières de bijoux fantaisie, bijoux en or et en argent, polissage de diamants et de bijoux haut de gamme y avaient participé ».
Bijoux en or (14, 18 et 22 carats) et en argent, platine, palladium ou titane, bijoux fantaisie, bagues, bracelets, chaînes, colliers, broches, boucles d’oreilles, pendentifs et chaînes creuses, pierres précieuses, semi-précieuses ou perles, le salon de la bijouterie proposait essentiellement des produits à l’intention d’une clientèle féminine, mais sans grande innovation. « Nous avons misé davantage sur la qualité et des produits que les gens aiment. Nous avons chaque année beaucoup de commandes de gourmettes et de chevalières », a confié un exposant. « Les femmes achètent énormément de bijoux et incitent souvent aussi leurs compagnons à leur en acheter. C’est la raison pour laquelle nous ciblons davantage les femmes. » Parmi les nouveautés : le bracelet à breloques, ou encore le bracelet shamballa, qui fait sensation dans le monde entier. « Nous avons décidé de faire des bracelets shamballa car c’est un produit amusant, jolie et à la mode. Depuis que nous avons lancé ce produit, les commandes affluent », témoigne un exposant.