La deuxième édition du Salon de la femme s’est tenue les 1er et 2 septembre à Mer-Rouge, une initiative conjointe de la Diabetes Foundation Mauritius et de Editiel Ltée. La ministre de l’Égalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être familial devait faire ressortir que la femme occupe une place stratégique et incontournable tant sur le plan local qu’international. Ce salon est un espace de valorisation du niveau atteint par les femmes dans leurs domaines d’activités, a observé Mireille Martin.
Ce deuxième Salon de la femme met l’accent sur les potentialités intellectuelles de la gent féminine, tout en révélant à certaines d’entre elles leurs talents artistiques, a indiqué Mireille Martin. Cette initiative des organisateurs, selon la ministre de l’Égalité des genres, mérite d’être saluée. « Notre économie a besoin de femmes qui créent des entreprises. Leur contribution à la croissance de l’économie se doit d’augmenter. Notre participation est une manière pour nous de réitérer, si besoin est, notre engagement en vue de permettre une meilleure visibilité des femmes dans tous les domaines. »
La ministre a par ailleurs rappelé que plusieurs mesures ont été instituées par le Gouvernement afin d’aider les femmes, mentionnant le Budget 2012, qui consacre une partie aux femmes en s’assurant qu’elles aient un meilleur accès aux opportunités entrepreneuriales telles que stipulées par l’article 17 du Protocole de la SADC sur le Genre et le Développement.
Concernant la baisse des taux d’intérêts à 8,5 % à la Development Bank of Mauritius en faveur des PME, Mireille Martin a souligné que davantage de femmes peuvent contracter un emprunt pour lancer, consolider et faire avancer leur entreprise. « L’avènement de l’autonomisation des femmes et l’égalité des sexes passent fondamentalement par l’acquisition du pouvoir économique. C’est la raison pour laquelle, depuis que j’ai pris en charge le ministère, je mets un accent particulier sur la promotion de la participation politique et de l’autonomisation économique des femmes. »
Parlant du thème de ce salon qui s’appesantit sur « une sortie au féminin par excellence », Mireille Martin dira qu’il a un triple objectif entre autres : permettre aux femmes de s’informer, de se faire plaisir et de prendre conscience de l’importance de modifier leur mode de vie, pour le rendre plus sain.
Les différents stands présentés par les entrepreneurs se voulaient de sensibiliser les femmes à une bonne hygiène de vie. Comme l’a mentionné le Dr Sunil Guness, président de la Diabetes Foundation Mauritius, les femmes travaillent; elles sont actives et sont plus exposées à certains facteurs comme un manque d’exercice pouvant entraîner l’obésité ou les maladies cardio-vasculaires à cause de l’absorption de repas riches comme les fast-foods. Les officiers de la santé présents ont tout mis en oeuvre pour informer les femmes, proposant des séances de dépistage du cancer du sein, de diabète, des conseils pour cuisiner sainement.
Par ailleurs, plusieurs stands de cosmétologies ont présenté les dernières tendances en matière de maquillage. Le Stand Classy Touch de Feroze Shamutally, situé à la rue Jummah Mosquée, a rencontré un vif succès avec la marque Stars : eye-liner, fards à paupière multicolores, blush, poudre compacte fabriquée par le Dr Vinesh Nayak de l’Inde. « La marque Stars est très appréciée des actrices de cinéma indien et son lancement à Maurice au Classy Touch a été fort apprécié », note Feroze Shamutally. Divinessence, proposant des huiles essentielles, a aussi retenu l’attention du public.
S’agissant des bijoux, Madagascar a volé la vedette avec ses pierres de santé, protection et autres colifichets. L’on a également privilégié des produits faits main tels que les bougies, les sacs, les chaussures.