Moment intense d’émotions samedi soir au J & J Auditorium à Phoenix, où la chanteuse indienne Jonita Gandhi a demandé à l’assistance d’observer une minute de silence en mémoire des victimes des attaques terroristes à Paris. Jane Constance, la lauréate de la deuxième édition de The Voice Kids, a repris pour le plus grand plaisir du public The Prayer de Céline Dion et Andrea Bocelli. Dans le même souffle, elle a enchanté le public en interprétant en hindi les notes de Raghupati Raghav Raja Ram. À la fin de son récital, les organisateurs de l’événement, la famille Ramluckhan de Super Unic Events, lui ont remis un chèque d’encouragement et un bouquet de fleurs.
Le concert était divisé en deux parties et c’est le crooner indien Mohammed Irfan qui devait être le premier à mettre le feu aux poudres. Il prend le temps de contempler son public, avant de l’entraîner dans son univers musical. Mohammed Irfan s’est dévoilé avec les notes enchanteresses et raffinées de Baarish de Yaariyan, Dard De Dilon de Xpose, Tu Hi Tu de Kick, Banjara de Ek Villain, ainsi que sa chanson fétiche Phir Mohabbat de Murder 2. Cette chanson lui a permis de connaître son premier succès à Bollywood. C’était le délire avec Muskurane de City Lights. Il a également présenté un medley composé de chansons populaires d’Arijit Singh, d’Atif Aslam, de Kishore Kumar et des ghazals de Jagjit Singh et Ghulam Ali. Durant le concert, Mohammed Irfan est descendu parmi la foule et a invité les enfants à le rejoindre sur scène. Il a rendu hommage à A. R. Rahman pour lui avoir lancé Behene De de Raavan. Sa prestation avec Jonita Gandhi a fait chavirer les coeurs à 11 h 30, dans la deuxième partie du programme. Jonita Gandhi s’est, quant à elle, démarquée à travers son style à la fois électrique et acoustique. Elle a tenu la salle en haleine avec sa voix romantique et puissante, en interprétant des morceaux dans des langues différentes et en énonçant des mots en créole. Elle a débuté son récital avec Main Pareshan Pareshan de Ishaq Aaade Main Tanu Samjhawan, Kahaan Houn Mein, Disco Deewane, Pani Da Rang de Vicky Donor, Sun Zara de Aashiqui 2 et Suraj Huwa Madham. « Voulez-vous chanter avec moi ? », a-t-elle lancé au public avant d’inviter les amoureux à faire du bruit. « Make noise if you are in love. » Jonita Gandhi a aussi interprété de beaux tubes intemporels, comme Lag Ja Gale qui a traversé le temps et reste toujours aussi populaire. À minuit, l’ambiance était à son apogée et elle a demandé aux mélomanes de danser devant la scène. Le concert a pris fin à 1 h du matin dimanche avec un beau duo signé Mohammed Irfan et Jonita Gandhi.