Dix-huit jeunes amateurs de Street Dance ont enflammé la place du Mahebourg Waterfront, samedi. Malgré l’intense chaleur, les acrobaties ont été les unes plus belles que les autres. Au rendez-vous de cet après-midi : La Street Dance Battle 2019. Une initiative du ministère de la Jeunesse et des Sports. Depuis début décembre, des sélections ont été faites à travers l’île pour dénicher les meilleurs potentiels âgés entre 12 et 35 ans. Trois styles de dance à l’agenda- le Break Dance, le Hip Hop All Style et l’Afro Dance. Les cash prizes de chaque catégorie pour les 1er, 2e et 3e sont de Rs 25 000, Rs 15 000 et de Rs 10 000 respectivement.

Lil Naud, 18 ans est le seul candidat à avoir été sélectionné dans deux catégories soient le Hip Hop All Style et l’Afro Dance. Cette habitant de Flacq pratique la danse depuis tout petit. «Mo pasion se ladan. Kot mo ganye mo danse mem», lâche-t-il dans l’espoir d’aller en finale de la compétition.
Une touche bien mauricienne

Didier Chan, membre du jury se dit ébahi devant tant de potentiel chez les jeunes mauriciens. Pour ce dernier qui pratique également la danse depuis son adolescence, « le potentiel est là ». Et de rajouter que « les Mauriciens ont tendance à essayer d’imiter les artistes internationaux en rajoutant une touche bien à la mauricienne et cela rajoute un plus à leurs performances ». D’un premier abord timide, les filles cachent bien leur jeu. Sur le podium, ces dernières se transforment ensuite en reine du Street Dance. Axelle, 16 ans est fan des Twins, des jumeaux qui pratiquent le Break Dance à l’internationale. Cette habitante de Vacoas a, pour sa part la chance de pratiquer sa passion en famille.
Les résultats

Hip Hop All Style : 1. Manouvalloo Cedric, 2. Claire Bernard, 3. Armand Jean Kevin
Afro Dance : 1. Topize Condoliza 2. Claire Bernard 3. Marie Momus
Break Dance : 1. Baruth David 2. Marquet David 3. Vert Louis Donovan