Photo illustration : Hippisme

Kersley Ramsamy a écopé d’une amende de Rs 5 000 ce matin pour s’être mal comporté lors de la séance d’entraînement. Il lui était reproché d’avoir enfreint le règlement 213 (3) (a). Il a plaidé coupable et présenté ses excuses.

Un incident est survenu aujourd’hui peu après 5h30. Cinq chevaux étaient au travail sur la petite piste et, suite à une fausse manœuvre du cavalier d’un d’eux, Kersley Ramsamy a proféré un langage ordurier à son encontre. Tous ceux présents à l’entraînement ont pu l’entendre et, c’est à la suite de cela que les Racing Stewards ont décidé d’ouvrir une enquête. Kersley Ramsamy n’a pas nié ce qui lui était reproché. Il a déclaré que ces mots sont sortis d’eux-mêmes de sa bouche, car le changement de ligne provoqué par l’apprenti Adrien aurait pu avoir des conséquences graves. Ce dernier sera appelé ultérieurement pour être sans doute réprimandé.

Il faut aussi savoir que les jockeys Chummun, Chisty et David ont été appelés à donner leur version des faits. La cravache d’Alain Perdrau a souligné avoir demandé à l’apprenti de s’excuser, mais que celui-ci ne l’a pas fait.

Sachez par ailleurs que les RS ont, ce matin toujours, ouvert une enquête sur la monte d’Indian Tractor.

Après avoir entendu l’entraîneur Ricky Maingard et le jockey Richard Oliver, aucune suite n’a été donnée à l’enquête. L’interrogation des RS concernait la partie initiale de la dernière course. Ils voulaient savoir pourquoi le jockey Oliver n’avait pas insisté pour être plus proche de la tête de la course. Le Britannique a répondu que son cheval n’avait pas bien démarré et qu’il l’avait quelque peu sollicité par la suite. Cependant, il a préféré ne pas insister davantage, de peur que sa monture ne se montre ardente. Ricky Maingard a tenu à souligner qu’Indian Tractor n’avait pas été bien monté à sa dernière sortie. Sollicité, le cheval s’était alors montré ardent. Cette fois, son représentant a couru bien relaxe et était dans une bonne position dans le dernier tournant, mais n’a pas accéléré comme prévu. Il pense que le travail de mardi dernier précédant la 7e journée peut avoir été trop dur pour lui.

Cinq séances de barrier trial ont eu lieu sur la grande piste. Dans le premier, on a vu en action Speed Limit (Richard Oliver), qui portait des œillères. Cependant, il a été devancé par St Tropez (Sunil Bussunt) et The Thinker (Jameel Allyhosain). Varonelle (Jameel Allyhosain) s’est montré plus percutant que Budapest (Swapneel Rama) et Moonlight Runner (Kevin Ghunowa). Ouzo (Juan-Paul Van der Merwe) a facilement pris la mesure de Lucky At Last (Jean-Roland Boutanive) et Roman Emperor (Cédric Ségeon). Buffalo Trip (Brandon Louis) a été le meilleur face à Sir Cliff (Dinesh Sooful) et World Dreamer (Jean-Roland Boutanive). Finalement, dans le dernier excercice, c’est Radlet, portant des œillères et des pacifiers, qui a touché le but en premier en réalisant le bout en bout devant Nation Glow (Brandon Louis), alors que Friday On My Mind (Derreck David) est celui qui a laissé la meilleure impression.