Benedict Woodworth, qui avait déjà choisi de regagner son pays avant que son appel ne soit entendu hier, a finalement bénéficié d’une remise de peine. Au lieu de huit semaines de suspension, le jockey de Foo Kune aura finalement à purger cinq semaines fermes. Cependant, son amende de Rs 100 000 est maintenue.
L’Appeal Board, sous la présidence de Me Raymond d’Unienville, réuni hier au siège du Mauritius Turf Club, aura entendu Benedict Woodworth, lequel était défendu par Me Yousuf Mohamed. La cravache de Foo Kune avait été sanctionnée par les Racing Stewards pour sa monte jugée grossière sur Cassido lors de la 28e journée le samedi le 6 octobre dernier.
Après délibérations, la sanction du Malaisien a été réduite. Le MTC, rappelons-le, n’a pas donné son aval pour le renouvellement de la licence de Woodworth (cet exercice au niveau des jockeys étrangers se fait généralement à la fin du mois d’octobre).
Woodworth, jockey champion sous les couleurs de l’écurie Allet en 2007, avait fait son come-back au Champ de Mars en cours de saison 2012. Il s’était hissé au huitième rang au hit-parade des jockeys avec treize gagnants et trente placés en 122 montes.
Par ailleurs, Ronnie Stewart, suspendu deux semaines pour interférence sur I’ll Be Back, ce qui avait occasionné la chute et blessure de Gaëtan Faucon sur Alitalia (29e journée), sera finalement en selle ce week-end, l’Australien ayant fait appel à cette sanction. Quel que soit le verdict du comité d’appel, le jockey de Vincent Allet a lui aussi choisi de regagner son pays après cette journée dominicale du 28 courant.
En revanche, le Mauricien Rye Joorawon, sous le coup d’une semaine de suspension, a choisi de purger sa peine lors de la 31e journée. Il sera donc absent samedi, mais retrouvera la compétition le lendemain, où il sera engagé dans la Coupe d’Or sur Tandragee, un des représentants de l’écurie Gujadhur.