Les Racing Stewards ont, après enquête, trouvé les jockeys Dinesh Sooful et Kersley Ramsamy coupables de n’avoir pas monté The Tripster et Al Mariachi à leur satisfaction. Ils ont, de ce fait, infligé une mise à pied de trois journées à chacun des deux cavaliers.
L’enquête sur la monte de The Tripster avait débuté samedi dernier. Le board des Racing Stewards ont pris note des instructions de l’entraîneur Simon Jone et écouté les explications du jockey. Concernant les ordres, il avait été dit d’essayer de prendre les devants, mais que si un adversaire insistait et le précédait, de reprendre le cheval et le placer en one off.

Simon Jones a aussi insisté que son représentant pouvait être rusty du fait qu’il n’avait pas couru depuis 8 mois. Dinesh Sooful a déclaré qu’il ne connaissait pas le cheval, mais qu’en regardant son racing pattern, il avait trouvé que celui-ci préférait la course à l’avant. Il a ajouté qu’à aucun moment Al Mariachi n’est parvenu à se placer devant lui. Il devait aussi dire qu’illui a été difficile de reprendre sa monture et il a fait de son mieux pour le faire. Les Racing Stewards lui ont fait le reproche qu’à aucun moment sur le film on pouvait le voir reprendre sa monture alors qu’il était capable de le faire à partir du 1300m, ce qui a fait que son cheval s’est montré ardent.

En ce qui concerne Kersley Ramsamy, c’est aussi la partie initiale de la course qui était pointée du doigt. Alain Perdrau, l’entraîneur qui avait écrit et déposé les ordres dans une enveloppe vu qu’il avait aligné deux représentants, a confirmé avoir dit au jockey de démarrer du mieux qu’il pouvait et de montrer que c’était dans son intention de mener la course sur 150-200m. Toutefois, si un adversaire insistait beaucoup, de relaxer son cheval et juger sa course à partir de là.

Kersley Ramsamy a déclaré que son cheval avait trois-quarts de longueur au passage du but pour la première qu’il pensait pouvoir prendre les devants. Il dira même que Dinesh Sooful lui a dit qu’il pouvait le faire. Or, ce dernier a alors sollicité sa monture. Alain Perdrau a trouvé pour sa part que la faute reposait sur les épaules de Dinesh Sooul et que la course était déjà perdue peu après le 1200m. Il a ajouté que la suite n’a aucune importance dans le sens où le résultat aurait été le même si son jockey avait repris ou n’avait pas essayé de ralentir sa monture. Il a aussi souligné que Kersley Ramsamy, par manque d’expérience, n’a pas continuer à solliciter son cheval sur deux foulées au 1200m, croyant pouvant prendre la tête de la course. Et que c’est à cet instant que la course a été perdue. Les Racing Stewards ont été d’avis que Kersley Ramsamy aurait pu retenir sa monture plus tôt qu’il ne l’avait fait et, que par sa faute, Al Mariachi s’est montré ardent et a ainsi ruiné toutes ses chances.

A noter que les deux jockeys avaient plaidé non coupable. Par ailleurs, sachez que trois barrier trials ont eu lieu ce matin. Le premier était composé de Blazing Heart (oeillères), Vision Of Trust et Red Indy (oeillères). Le deuxième a vu la participation de The Border War, Dickie Bird, Emerald Victory et Querari’s Secret. Rinjani, Succession Plan, Oh Behave et Big Pleasure ont été en action dans le dernier groupe.

Le PMO contre la venue de Zackey ?

La venue du jockey Craig Zackey pour l’entraîneur Amar Deep Sewdyal pourrait ne pas aboutir. Si le Sud-Africain a déjà obtenu le feu vert du Licencing Commitee et des autorités de son pays, il semblerait que le Prime Minister’s Office (PMO) ne serait pas favorable à son emploi à Maurice. Des rumeurs circulent à l’effet qu’une lettre signée par quelques entraîneurs aurait été adressée au bureau du Premier Ministre où il est fait mention d’un cas de mauvaise conduite du jockey en début d’année. Zackey aurait été accusé d’avoir été impliqué dans une bagarre. L’affaire est d’ailleurs en cour.

Cette dénonciation serait interprêtée par certains comme un pure coup tactique, car les présumés auteurs de cette lettre craignent qu’avec l’apport de Zackey, l’entraînement Sewdyal, dont les chevaux commencent à trouver leur forme, ne s’offre une trop grosse part du gâteau. Rappelons que Craig Zackey avait accepté l’invitation du Mauritius Turf Club lors du dernier Week-End International où il avait piloté 2 gagnants. Il avait d’ailleurs terminé quatrième de la compétition remportée par Robbie Fradd, qui était longtemps persona non grata à Maurice et qui domine actuellement la compétition au Champ de Mars. Zackey, 22 ans, est un des jockeys qui montent en puissance en Afrique du Sud actuellement. Anticipant un refus des autorités, Amar Deep Sewdyal nous a confié qu’il songe à Anton Marcus ou Brett Preeble comme substitut.