Une lourde sanction est tombée à l’issue de l’enquête menée par le board des Racing Stewards sur la monte de Gregorio Arena, jockey de l’écurie Serge Henry, sur le cheval Saziwayo dans la 8e course de la dernière journée. Les RS sont arrivés à la conclusion que l’Italien n’avait pas donné toutes les chances à son cheval pour remporter la course durant quatre sections du parcours.
Gregorio Arena était accompagné de l’entraîneur Serge Henry. D’emblée, ce dernier déclara qu’il ne pensait pas que son jockey avait volé la course. Il trouva que sa cravache avait commis une erreur. Serge Henry devait même ajouter que Saziwayo aurait dû remporter la course.
Gregorio Arena, lui, expliqua son cheval avait tendance à verser à l’extérieur durant le parcours et qu’il ne put suivre les instructions de son entraîneur qui lui avait demandé de déboiter sa monture au 400m et d’accélérer à l’extérieur.
Il fut révélé que le vétérinaire en chef, le Dr Christian Bourdet, vérifia le cheval et qu’il ne trouva rien d’anormal, sauf une vieille blessure au niveau de la bouche.
Gregorio Arena souligna qu’il avait monté Saziwayo de la même façon que tous les chevaux qu’il pilote et qu’il ne trouva rien à redire sur sa monte.
Cependant, les Racing Stewards trouvèrent : (1) qu’il ne fit aucun effort pour rapprocher son cheval alors que celui-ci se trouvait à plusieurs longueurs de l’avant-dernier dans la partie initiale ; (2) que du 450 au 300m, il avait repris son cheval au lieu de le laisser avancer ; (3) qu’il s’assit tranquillement au début de la ligne  et (4) qu’il ne monta pas son cheval avec sa vigueur habituelle dans les 150 derniers mètres.
Gregorio Arena plaida non-coupable des charges retenues à son encontre mais fut trouvé coupable et sanctionné en conséquence.