Les Racing Stewards ont frappé fort dès la première journée, comme pour démontrer qu’aucune incartade ne sera tolérée. Cédric Ségeon, jockey champion 2014 et engagé à nouveau par Patrick Merven, a écopé d’une mise à pied de six semaines et aura à payer une amende de Rs 150 000 pour n’avoir pas donné toutes les chances au cheval Triad Of Fortune de remporter The Zinovieff Plate.
Le board des Racing Stewards, placé sous le chairmanship de Stephane de Chalain, a trouvé que Cédric Ségeon avait enfreint le réglement 160 A (a) dans le sens où il n’a pas fait de sorte que Triad Of Fortune ait la possibilité de remporter la dernière course. En fait, ce qui a été reproché au Français, c’est de n’avoir pas piloté sa monture avec sa vigueur habituelle dans les derniers 100m.
Cédric Ségeon devait arguer pour sa part que tel n’avait pas été le cas. Il a souligné que son cheval était encore un « bébé » et qu’il lui avait donné le temps de s’équilibrer en ligne droite avant de le monter à fond. Les Racing Stewards devaient alors lui répondre qu’il y avait une grande différence entre sa monte sur Ruby King et celle sur Triad Of Forture.
Cédric Ségeon campa sur sa position tout en ajoutant que le cheval n’en était qu’à sa 4e course alors que Ruby King a couru plus de 40 courses. Il plaida non-coupable de la charge qui lui fut imputée, mais fut trouvé coupable et sanctionné en conséquence. Il a décidé de faire appel de cette lourde sanction.
Par ailleurs, Jean-Michel Henry a été warned pour n’avoir pas averti les Racing Stewards que Rakesh Bhaugeerothee monterait Mobschief avec une surcharge.