Sandra Mayotte et Nancy Derougère se connaissent depuis longtemps mais chanteront pour la première fois ensemble – en reprenant les succès de l’autre – lors de La rencontre du séga mauricien, au J&J Auditorium de Phoenix le 1er décembre prochain. Celles qui excellent dans deux univers différents abordent cette première avec enthousiasme. Pour elles, chanteuses et fans à la fois, ce sera la rencontre de l’autre…
« Quand on parle de séga la cour, il me vient une chanteuse en tête. Rien qu’une ! Et c’est Nancy Derougère », confie Sandra Mayotte. Elle, c’est dans un autre registre qu’elle excelle. Les chansons Makalapo, Kot li finn alé, Kayambo, qui sont associées à son nom, révèlent son style. « Un style qui me plaît et où je ne vois qu’elle qui en soit capable », nous dit de son côté Nancy Derougère. Se jetteraient-elles des fleurs ? Non ! Ce n’est pas parce qu’elles seront ensemble sur scène, qu’elles interprèteront en duo leurs chansons respectives et que l’une reprendra le tube de l’autre, qu’elles se font des compliments. Même si les deux femmes les plus présentes dans le milieu de la chanson locale ont déjà partagé des affiches, ce sera la première fois qu’elles seront si proches au cours d’un concert. Si elles se font mutuellement confiance et savent que le courant va passer, elles auront toutefois un défi à relever : séduire les fans de l’autre !
« La première fois… »
« La première fois que j’ai entendu Sandra chanter, c’était – si ma mémoire ne me fait pas défaut – lors d’une soirée avec les Cassambo. Mais si je ne me souviens pas du morceau qu’elle interprétait, par contre, je me souviens que j’étais contente d’entendre une nouvelle voix. Car à l’époque, il y avait très peu de femmes dans le séga », raconte Nancy Derougère. Pour sa part, Sandra Mayotte, elle, se souvient parfaitement de la première fois où elle avait entendu la voix typique de Nancy Derougère. « Elle participait au concours Sofé Ravanne et chantait Misye Olivier. J’ai tout de suite aimé sa voix et je disais autour de moi : mo sir limem pou ganye. »
Des années après Sofé Ravanne, Sandra Mayotte confie sa fierté de retrouver l’interprète de Misye Olivier sur scène : « Nancy a non seulement un riche parcours, mais elle est aussi la référence du séga la cour. » A ses côtés, elle chantera L’Amitié, un des premiers titres ayant contribué à la notoriété de Nancy Derougère. « Les ségas abordent rarement le thème de l’amitié. C’est une des raisons pour laquelle j’aime beaucoup celui-ci, qui est, de plus, une ballade », explique Sandra Mayotte. Les deux femmes reprendront en duo Hier, de Sandra Mayotte, une des chansons préférées de Nancy Derougère.
Le public découvrira également l’interprétation de Makalapo par Nancy Derougère et celle de Follement amoureuse par Sandra Mayotte. Se faisant confiance, les chanteuses ne jugent pas nécessaire de se consulter, voire se conseiller, laissant ainsi l’autre libre de se réapproprier une chanson qui a marqué une carrière. Le public, dit encore Sandra Mayotte, aura droit à une ambiance unique : « Avec également Mario Justin, Jean-Claude Gaspard, Gérard Louis et Roger Clency sur la même scène, il ne peut en être autrement. »