Ce sera avec des ambitions légitimes que la sélection féminine de handball abordera la deuxième édition du Challenge Trophy. Certes, la partie ne s’annonce guère facile, surtout face aux Malgaches devant un public tout acquis à leur cause. Il n’en demeure pas moins que ces jeunes handballeuses voudront réaliser une meilleure prestation que la sélection de 2010 qui avait terminé sur la troisième marche du podium.
À partir de lundi prochain au Palais des Sports de Mahamasina, la sélection mauricienne sera lancée dans le bain. Quatorze joueuses vivront pendant cinq jours leur première expérience internationale face aux Malgaches, seychelloises et comoriennes. « Si nous parvenons en finale, ce sera déjà un grand pas de fait. J’estime toutefois que nous pouvons réussir le coup et que nous avons une belle carte à jouer », avance l’entraîneur Sanjay Dabydin.
Ce dernier, aidé dans un premier temps par Yvan Herbu, avait réuni une quarantaine de joueuses, avant que ce groupe ne soit graduellement réduit. Toutefois, une des sélectionnées s’est désistée pour des raisons familiales et c’est ainsi que Naila Somoo a été appelée en renfort.
Par ailleurs, Yvan Herbu ne pourra effectuer le déplacement en raison de ses engagements professionnels et un appel avait été lancé à Ketty Boudou pour le suppléer. Cette dernière s’est vite intégrée au groupe, comme le confirme Sanjay Dabydin. « Elle agit comme la grande soeur et je considère qu’elle est la personne idéale pour conseiller les joueuses. »
Au sein de cette sélection, on note également la présence des Rodriguaises Florinette Cupidon et Liliana Perrine. « Elles se sont également intégrées rapidement et le courant passe bien entre les autres joueuses et elles », souligne l’entraîneur.
Afin d’aborder cette compétition dans les meilleures conditions, la sélection s’est entraînée de façon régulière à raison de trois séances par semaine. De plus, elle a livré trois duels face à la sélection masculine de la CJSOI et a clôturé ses rencontres de préparation par une sortie face à l’Union Sportive de Beau Bassin Rose-Hill, hier après-midi au gymnase du Quorum.
« Nous avons certes été battus de huit buts, mais cette sortie s’est révélée un véritable test. Quelques joueuses semblaient perdues sur le terrain, mais se sont reprises par la suite. Il faudra finaliser les réglages lors de la séance d’entraînement de cet après-midi », estime Sanjay Dabydin. Ce dernier avoue néanmoins que ses protégées ont accompli des progrès intéressants au cours de ces trois derniers mois et que ce groupe solidaire pourra justifier les espoirs placés en lui.
Toujours est-il que face à des adversaires qui miseront sur le côté physique, il faudra être costaud pour contrecarrer les intentions adverses. Quoi qu’il en soit, cette présente édition du Challenge Trophy ne constituera pas une fin en soi. De nouvelles perspectives pourront s’offrir aux joueuses qui pourront ainsi se servir de cette compétition comme tremplin.