À la réunion entre le Syndicat des pêcheurs et le ministre Shakeel Mohamed mardi, la question d’une aide sociale aux pêcheurs des bancs sans emploi a été évoquée. Les intéressés ont investi les locaux du ministère de la Pêche hier pour traduire dans la réalité cette demande. Après des heures d’attente, ils ont appris que ce dossier doit d’abord être approuvé par le conseil des ministres.
Selon Judex Ramphul, président du Syndicat des pêcheurs, l’aide sociale doit être accordée au plus vite. C’est ce qu’il avait bien fait ressortir au cours de la réunion mardi entre le syndicat et le ministre du Travail Shakeel Mohamed. « Ces pêcheurs vivent dans des conditions très difficiles, ils ne peuvent pas subvenir aux besoins de leurs familles. Combien de temps vont-ils attendre ? »
Les notes of meeting de la réunion de mardi précise : « The Ministry of Labour will immediately transmit to the Prime Minister’s Office and the Ministry of Fisheries, for consideration, the request of the Syndicat des pêcheurs for a relief to be granted to the unemployed bank fishermen from the Fishermen Welfare Fund. » Une fois arrivés au siège du ministère toutefois, les pêcheurs ont appris qu’aucun arrangement en ce sens n’a été fait. Après des heures d’attente pour une rencontre avec le Permanent Secretary, ils devaient apprendre que le dossier doit d’abord être approuvé par le Conseil des ministres.
Mustapha Mohamed, aussi connu comme Gandhi, faisait partie de la délégation. Il a rappelé avoir mis fin temporairement à sa grève de la faim en raison des discussions enclenchées mardi. « Si les choses se passent aussi mal, je suis prêt à reprendre ma grève à n’importe quel moment. »
Judex Ramphul, président du Syndicat des pêcheurs, se dit confiant de son côté qu’une solution sera trouvée au plus vite, le Premier ministre ayant lui-même délégué Shakeel Mohamed pour gérer le dossier. De nombreux pêcheurs des bancs sont actuellement au chômage, les compagnies de pêche ayant engagé des Malgaches à leur place.