Qui veut être Calife à la place du Calife ?
— Éta Ti-Louis, ki position mo frer ?
— Snif… snif… snif…
— Ti-Louis, ki pé arrive toi ? Ki to gagné ? Qui t’a frappé… kot li ?
— Assez ta. To pé oulé fer moi croire to enn bye la ? To per to propre l’ombraz, koumadir aster to pou capave défann moi…
— To pas sérieux Ti-Louis. Mo pé fer enn zes pou toi, alla to vide dans mo verre asterla. To pas vide enn, mais deux dans mo verre. Enfin… Mais dire moi kifer to pé ploré koumsa ? Komyé cash to fine perdi ?
— Si to pas cause palab, to cause cash. Sa mem to problème. To pas koné si pa dimounn pé sagrin ou pé ramasse baise…
— Mais Ti-Louis, dis-moi dans quelle baise tu es ?
— Pas koné mon ami. Tu connais mon ami qui est l’ami de Clark Gable ?
— De qui tu parles là ? Ti Tekel ?
— Non ta, li mem ki kontan badine-bandiné…
— Hein lui, Clark Gable a tiré sur lui je te dis. Il est abasourdi mo dire toi.
— Ki, dans tout sa trouble li été là, Clark Gable gagne létan tir lot dimounn tout ? Mo ti croire li kouma dir enn âme en peine.
— Croire dans séki to pas croire mo dire toi. Li pas pé gagne tracas so Rs 60 millions. Li pé gagne tracas kisannla finn alle fer lettre kont li.
— Mon croire que M. Badinaz so niméro chapeau sa.
— Dépasse chapeau sa. Mo croire finn vinn so jackpot. Lors la pas fini, dire li « c’est toi ça, c’est toi ça » qui derrière so malheur.
— Hein, ki, M. Badinaz veut être Calife à la place du Calife ?
— Je ne sais pas, mais en tout cas, M. Badinaz prêt pou arrête badiné là. Tension The Guitariste passe le but en premier…