Rann César ce ki appartenir à César
— Eta Ti-Louis ki position mon ami? Ki fête to sorti encore?
— Ayo papa. Pas causé. Fête fini mo dire toi.
— Fini? Ou soit zot pas oulé invite toi? Sirment to fer ene tas malélvé dans sa ban fête la.
— Pas koné moi, puis mo ti fine dejà décidé pou arrête alle dans sa ban fête là. To même to fine trouvé dernier fête Mme Butter kouma sa ti fini. Assez avec sa!!.  Mais brother to pas pé causé plis important: ki sa zistoire fantome la?
— Ayo papa sa ene lot mari zistoire sa. Ban la pé dire grand lizour pé trouve gros gros l’ombrage pé passé dans paddock.
— Ki l’ombrage Misser Jean sa?
— Non ta, trop gros l’ombrage sa pour Missier Jean. Sa ban l’ombrage kouma dire ban bouncer.
— Ki, dans fantôme oussi ena bouncer aster-là. D’après l’ordre mo croire zot pensé ena ene mari trésor dans un coffre par là.
— Ti-Louis mo pas trop koné. Mais en tout cas ban l’ombrage fine passe souvent. Ena fine tan dire ki zot pé donne 4 numéros kan zot passé.
— Hein… causé ta, causé. Ki sa ban numéro-là.
— 1475. To croire code pour ouvert coffre-fort la?
— Pas conné. Capave sa même. Mais brother laisse mo dire toi ene zafer: fer attention avec sa ban zafer zistoire fantôme. Kan to prend avec zot to bizin rendé sinon zot pou vine rode toi. Zot capav fer vieux zistoire revine à la surface. Mais là, mo tan dire fine ena ene lajoute il y a trois ou quatre semaines de cela. Sa mem ki arrive 1475.
— Humm…sa même dir rann César ce ki appartenir à César, sinon…