As far as I know…
La journée est terminée, mais certains offi ciels et amis, et non des moindres, se rencontrent autour d’un verre pour faire le bilan. Profi t or loss? Chacun raconte ses prouesses, ses mésaventures, ses coups de coeur. Est-ce au nom des membres du Mauritius Turf Club dont la cotisation a augmenté substantiellement ces dernières années qu’on arrose sa fi n de journée? Présence des campaign managers également sans oublier les colleurs d’affiches. Et puis, tout d’un coup, la porte s’ouvre et qui pointe son nez? Non, non pas Lion’s Print… mais un parfait inconnu et sans crier gare il fait feu de tout bois, engueulant tout le monde et il s’en prend à l’homme au chapeau de paille. C’est la bagarre verbale, mais très vite la tension monte et les hommes veulent en venir aux mains. Alors que le Shérif a pris la poudre d’escampette, nous assistons à l’intervention express du coq bleu qui arrive juste à temps pour séparer les disciples de Bacchus. Vous n’avez rien compris? Posez la question au président et vous verrez qu’il vous dira tel Ramgoolam père, : «As fas as I know, I don’t know. Bagarre! Non, non, il n’y en avait pas. C’était tout simplement une explication entre personnes civilisées. » Bien entendu il n’y aura ni enquête, ni sanction. Tout est beau dans le meilleur des mondes, n’est-ce pas?