La fête est terminée mais il reste encore le réveillon du 31 et le jour de l’An à gérer. Noël et le jour de l’an marquent le sommet de ce qui peut se conjuguer de plus riche en alimentation en une aussi courte période. En effet, la période des fêtes de fin d’année est épuisante pour l’organisme. Pour beaucoup de familles, les fêtes de Noël sont étroitement liées au fait de passer beaucoup de temps à table à boire et à manger. Les retrouvailles familiales sont prétextes à des excès alimentaires, trop de gras, de sucres et de boissons alcoolisées ou sucrées. Au sortir de cette période, nous nous sentons un peu mal à l’aise, fatigués, encombrés, et le moral fragile. Pas la peine de complexer, à condition, toutefois, de savoir gérer ses excès. L’essentiel, quand on fait des écarts, c’est de les rattraper. L’idée n’est pas de bouder plaisir, convivialité et traditions, mais de faire quelques choix et de trouver quelques astuces pour passer à 2012 légèrement et sereinement!
Notre organisme peut s’adapter à quelques excès isolés, mais à force de bis repetita il peut avoir un peu plus de mal à s’en remettre. Il faut donc se ménager un peu, se fixer des priorités et faire quelques concessions. En se mettant à la diète, dès le 26 décembre, on peut récupérer en un seul jour. Si vous attendez le mois de février, cela prendra une semaine…
Pas la peine de s’auto-flageller en montant sur la balance dès le lendemain. Laissez quelques jours à votre corps pour éliminer. Ce qui compte, c’est faire attention à son alimentation. Du 25 au soir au 31 midi, mettez-vous à la diète. Il ne s’agit pas de se priver ou de jeûner, mais de retrouver une alimentation saine et surtout légère pour permettre à votre organisme de se reposer et d’éliminer. Pour que les fêtes ne nous laissent pas de souvenirs amers et pour retrouver notre potentiel de forme, une période de remise en forme est nécessaire. Profitez de ces quelques jours de trêve pour faire une mini détox. Voici quelques outils à votre disposition :
Manger des légumes …
Les menus de fêtes sont plutôt pauvres en fruits et légumes, ce qui génère un manque de vitamines et de fibres, qui augmente la sensation de lourdeur et de malaise, parfois même provoque de la constipation ou des ballonnements.? Une bonne façon de renverser cette tendance est de manger une soupe de légumes chaque soir. Une soupe réhydrate alors que nous avons tendance à oublier de boire. Elle peut être préparée rapidement avec des légumes surgelés cuits à la cocotte minute, et sa composition peut varier chaque jour. La reine de la saison est la soupe « mange-graisse », qui aide à drainer les toxines. ?Pensez à l’ail et l’oignon, ajoutés crus au moment de servir, pour leurs vertus digestives et anti-infectieuses ainsi que le persil cuit ou cru. Le cerfeuil et le céleri en branche, seront ajoutés à la cuisson pour leurs fibres.? Évitez la crème, le beurre ou le fromage : vous avez probablement abusé des gras animaux ces derniers jours. Par contre, vous pouvez ajouter un filet d’huile d’olive pour les lipides assimilables, indispensables à vos cellules.
… et des fruits
Dans le but de réhydrater son corps et d’aider son système digestif, pensez à manger des fruits chaque jour. Crus ou cuits en compotes, les poires, les pommes, les fruits séchés et réhydratés (pruneaux, abricots, figues)  vous apporteront les fibres et les sucres amis de votre tonus. ?Ajoutez de la cannelle dans vos compotes, elle les parfumera et vous profiterez de ses qualités anti-infectieuses et tonique. Mais n’ajoutez pas de sucre. Si vous avez besoin du gout sucré, ajoutez une figue, ou des raisins secs. ?Vous pouvez aussi les parfumer en ajoutant au moment de servir un peu d’eau de fleur d’oranger, qui a un pouvoir relaxant général et intestinal.
Alléger les repas
Vous devez surtout surveiller votre consommation de lipides (gras) et de glucides (sucres). Attention donc aux salades ou crudités trop richement assaisonnées et aux charcuteries, préférez-leur un potage. Privilégiez la viande blanche, les poissons grillés ou cuits en papillote, le jambon blanc. En accompagnement, servez du riz nature ainsi que des légumes vapeur. Choisissez le fromage blanc (sans sucre), plutôt que les fromages plus denses et riches en gras et lactose. ?Si votre besoin de dessert est irrépressible, choisissez les fruits ou une compote, plus digeste qu’un fruit cru à la fin du repas.
Adoptez le pain complet
En dehors des glucides, le pain complet est riche en fibres et en sels minéraux si vous le choisissez biologique. 100 à 150g par repas sont suffisants pour équilibrer l’alimentation. ?Les glucides devraient couvrir 50% de nos calories quotidiennes. Si l’on mange du pain, on va amener ces glucides et perdre sans difficulté les petits kilos des fêtes.
Mâcher les aliments
Réapprenez à mâcher longuement chaque bouchée (de 20 à 50 fois). La digestion commence dans la bouche avec l’imprégnation de la salive, ce qui favorise le travail de l’estomac et limite ou élimine totalement les ballonnements. De plus, en allongeant le temps de mastication, la faim est satisfaite plus rapidement, ce qui permet de moins manger.
Boire
L’alcool a eu son heure de gloire ces dernières semaines, oublions-le pour un moment! Pas seulement le vin et les alcools forts, mais aussi la bière, les apéritifs. Les excès de table et de boissons sucrées ou alcoolisées ont tendance à déshydrater l’organisme. Il est donc bon de se remettre à boire des liquides plus sains. De l’eau, bien sûr. Il faut surtout boire beaucoup d’eau, au moins deux litres par jour. C’est possible en mangeant de la soupe tous les soirs, ce qui ne veut pas dire qu’on ne doit manger que ça. Il est préférable de consommer les féculents le midi — qui sont éliminés alors qu’ils sont stockés le soir — avec des légumes, mais pas de protéines. Par ailleurs, il ne faut pas trop faire cuire les féculents, sans quoi l’amidon qu’ils contiennent se transforme en sucre, plus difficile à éliminer. Enfin le soir, après la soupe, on peut consommer des protéines, des produits laitiers et un fruit par exemple. Vous pouvez aussi boire des tisanes, qui ajoutent à l’apport liquidien les vertus des plantes qui les composent. Vous pouvez aussi boire du jus de citron, qui est un ami du foie et l’aide à éliminer les toxines. Ce jus de citron pourra être bu avec de l’eau tiède et avec du miel s’il est trop acide.? En exemples de tisane digestive 😕 Menthe poivrée (feuilles), le ?Fenouil doux (graines) ou la Coriandre (graines).
Le sommeil
Le sommeil est la meilleure façon de récupérer et d’éliminer les excès en tous genres. Éteignez la télé plus tôt que de coutume et habituez-vous à vous endormir avant les douze coups de minuit, pour un sommeil plus réparateur.
Bouger
Contre les excès, rien de tel que de bouger. Le sport et l’activité physique en général vont vous permettre de brûler une partie des calories consommées et donc de limiter la prise de poids. Par exemple, 30 minutes de vélo vous font dépenser les calories apportées par une tranche de foie gras (190 kcal). Autre exemple : 1 heure de ménage vous aide à éliminer une part de bûche pâtissière (230 kcal). Le moyen le  plus simple est de marcher. La marche est un exercice complet, qui mobilise le corps et libère l’esprit. Elle favorise tous les échanges dans l’organisme, active doucement la circulation, et est très bénéfique à tous les âges. L’idéal est de faire une heure de marche chaque jour, quelque soit le temps.
Allez, vite, reprenez-vous en main! Même si c’est une période bien particulière, durant laquelle vous serons convié à plusieurs fêtes, pas question de se gaver non plus! Il faut se refaire l’estomac ; petits fours, champagne, saumon… nous attendent pour le 31. Faites-vous plaisir, mais soyez (un peu) sages! Bonnes fêtes à tous.