Un Pain Relief Centre vient d’ouvrir ses portes en plein coeur de Quatre-Bornes. Cet établissement faisant partie d’un réseau de centres à travers le monde pour la gestion de la douleur, accueille les personnes souffrant de douleurs chroniques. Car, rappelle le Dr Kailash Kothari, anesthésiste, « la douleur est un signal annonçant que quelque chose ne va pas ».
« Il n’est pas normal d’éprouver des douleurs constantes », insiste le Dr Kailash Kothari. La douleur chronique est un problème présent souvent pendant une longue période de temps. La douleur peut être soulagée par un ensemble d’approches thérapeutiques et c’est l’objectif du Pain Relief Centre qui traite les douleurs chroniques telles que les migraines, les douleurs lombaires (maux de dos), les douleurs liées au cancer et les douleurs post-opératoires. « Les médicaments ne font que soulager les douleurs de manière temporaire mais elles subsistent malgré tout… La douleur constante ne devrait pas être considérée comme normale et ne devrait pas être ignorée », affirme le Dr Kothari, récemment en mission à Maurice dans le cadre de l’ouverture de ce nouveau centre de gestion de la douleur. D’origine indienne, ce dernier a une quinzaine d’années d’expérience dans le Pain Management. À noter que l’Inde compte six centres de ce type.
La gestion de la douleur est une discipline axée sur le soulagement de la douleur. Celle-ci est en effet causée par un traumatisme quelconque sur une partie du corps et transmise au cerveau. Les sensations peuvent varier de l’élancement et la raideur à la brûlure et l’engourdissement. Le Pain Relief Centre propose des thérapies qui consistent en gros à réduire les signaux de la douleur chez une personne. Le centre offre une évaluation, une prise en charge et un suivi adapté à chaque personne présentant des douleurs chroniques. « Par exemple, en cas de maux de dos, ceux-ci étant tellement complexes qu’il est difficile de déterminer l’organe qui souffre, nous proposons au centre un diagnostic précis pour déterminer l’organe responsable de la douleur », explique le Dr Kailash Kothari. Des thérapies sont ensuite proposées pour inhiber le signal de la douleur étant donné que la douleur chronique est ressentie lorsque les récepteurs de la douleur qui sont en permanence stimulés, transmettent le signal au cerveau.
Une douleur chronique non soulagée, soutient le Dr Kailash Kothari, affecte la vie d’une personne non seulement sur le plan physique mais aussi psychologique, celle-ci pouvant mener à la dépression, la perte d’autonomie, voire à une diminution de la qualité de vie. « Si rien n’est fait pour contrôler la douleur durant ses premiers stades, c’est le reste de la vie de cette personne qui en dépend », dit notre interlocuteur qui met l’accent sur le fait qu’il est possible de contrôler la douleur. D’autres spécialistes de la santé, tels les physiothérapeutes, peuvent intervenir dans le cadre du traitement.
La discipline de la gestion de la douleur permet également « de faire le lien » entre la méthode classique de la gestion de la douleur qui est la prise de médicaments, et la chirurgie, une solution dite « extrême ». Le Dr Kailash Kothari met en avant le fait qu’avant d’envisager une chirurgie pour traiter une douleur chronique, les thérapies que propose le centre pour la gestion de douleur, offrent une chance au malade d’être traité. Dans le cas de personnes souffrant de cancer, dit-il, les thérapies du Pain Management aident ces dernières à mener une vie correcte sans trop de douleurs, ce qui a un impact sur leur bien-être. Et de conclure : « God has never promised tomorrow, but pain can be controlled today. »