photo illustration

Pour la première semaine de janvier, du 1er au 7, les cinq hôpitaux régionaux ainsi que les hôpitaux de Souillac, Montagne Longue et Mahébourg ont enregistré 793 cas de gastro-entérite. Une légère hausse comparé à la dernière semaine de 2017 avec 704 cas.

Parallèlement, l’année dernière, on relevait entre le 2 et 8 janvier 906 cas de gastro-entérite. Si une baisse est notée comparativement à la même période entre cette année et l’année dernière, la prudence est de mise, car le temps pluvieux favorise la prolifération des microbes responsables de certaines infections. D’autant que le taux d’admission pour la gastro est de 8% des consultations en ce début d’année.

Autre infection commune du moment : la conjonctivite, pour laquelle on a enregistré entre le 1er et le 7 janvier 302 cas. Il n’y a pas d’épidémie pour l’heure, mais les autorités sanitaires recommandent la prudence, car avec la chaleur et l’humidité prévalant, le climat est propice au virus.

S’agissant de la grippe et des infections aiguës des voies respiratoires, 2 434 cas ont été enregistrés durant la première semaine de janvier 2018, contre 2192 pour la dernière semaine de 2017. Une légère hausse mais pas d’épidémie à l’horizon, notent les autorités sanitaires, qui expliquent qu’à ce jour le taux d’admission relatif au nombre de cas de grippe et d’infections aiguës des voies respiratoires dans les hôpitaux est de 2% seulement.

Pour éviter toute épidémie de gastro, de conjonctivite que de grippe, le ministère de la Santé recommande à la population de faire bouillir l’eau avant de la consommer, de bien laver les fruits et légumes, de bien se laver les mains avec de l’eau et du savon, d’éviter tout contact avec des personnes malades et de ne pas se toucher les yeux, le nez et la bouche avec des mains non lavées.