32,2 % des jeunes ne font aucun exercice physique régulièrement, indique le Global Youth Survey Report de 2011. Le manque d’exercices physiques étant la quatrième cause de mortalité, le ministère de la Santé, de concert avec celui de la Jeunesse et des Sports, organise des cours de natation sur les principales plages publiques de l’île. Le coup d’envoi aura lieu à Pereybère le 22 avril.
Le ministère de la Santé projette aussi de créer un club de gymnastique à Port-Louis au Registrar Building à l’intention des fonctionnaires. « Nous encourageons aussi la formation de Health Clubs dans les hôpitaux régionaux pour notre personnel », a déclaré le ministre de tutelle Lormus Bundhoo.
« La natation est l’exercice complet par excellence », a affirmé hier le ministre de la Santé à un point de presse conjoint avec le ministère de la Jeunesse et des Sports. Lormus Bundhoo affirme que « c’est inacceptable que la majorité des Mauriciens ne sachent pas nager ». Alors que 80 % de l’incidence des maladies sont imputables à celles dites non transmissibles, selon l’étude de 2009 du ministère de la Santé sur les maladies non transmissibles, seulement 10,9 % des femmes et 23,2 % des hommes pratiquent du sport régulièrement.
Le ministre de la Santé souligne que la natation contribue à maintenir une pression artérielle et un taux de cholestérol normaux, et un coeur en bonne santé. En outre, ce sport est bon pour les poumons, la souplesse des articulations et des muscles, la forme cardio-vasculaire et l’endurance, indique Lormus Bundhoo.
Les cours de natation débuteront le dimanche 22 avril à Pereybère. Ils consisteront en deux sessions, l’une de 10 heures à 11 heures et l’autre de 11 heures à midi. Les autres cours auront lieu à Belle-Mare, Blue-Bay, Flic-en-Flac et Trou-aux-Biches les 6, 13, 20 et 27 mai et les 3, 10, 17 et 24 juin.
Les personnes intéressées doivent s’adresser à la Non Communicable Diseases and Health Promotion Unit du ministère de la Santé en téléphonant au 2011929 (fax : 212 3770). Les inscriptions se feront sur la base du First come, first served, indique le ministère. « Je lance un appel aux Mauriciens pour qu’ils profitent de ces opportunités qui leur sont offertes pour apprendre à nager et le faire régulièrement afin de rester en bonne santé », a déclaré Lormus Bundhoo.
Parmi les mesures prises par le ministère pour lutter contre les maladies non transmissibles, la construction d’un Health Track destiné au public à Rose-Belle. Le ministère a toutefois annoncé son intention de construire cinq autres Health Tracks.
Les activités du ministère en cours sont la distribution de matériel éducatif sur l’obésité, l’alimentation et les exercices physiques, des campagnes médiatiques à travers des spots radio et TV et des causeries sur l’adoption d’un mode de vie sain dans les écoles et la communauté. Il existe dix Health Clubs équipés dans diverses régions de l’île. En outre, des cours de yoga, de Tai-Chi et d’aérobic sont dispensés par 17 instructeurs dans la communauté.