Un troisième ward destiné à accueillir des patients souffrant de thalassémie et d’autres maladies génétiques du sang a été ouvert officiellement lundi à l’hôpital SSRN de Pamplemousses, aux termes d’un partenariat entre le ministère de la Santé et la Mauritius Thalassemia Society (MTS). Le coût de cette nouvelle structure de soins est de Rs 1,7 M, sponsorisée principalement par la Mauritius Round Table.
« Ces patients qui souffrent d’anémie très sévère ont besoin d’être transfusés régulièrement dans des wards séparés car leur système immunitaire est affaibli », explique Ruben Moothy, vice-président de la MTS. « Auparavant ils étaient admis dans n’importe quelle salle à l’hôpital, là où il y avait de la place, et ils contractaient des infections ». Une trentaine de patients seront accueillis à la nouvelle unité de Pamplemousses.
À ce jour, 250 patients souffrant de thalassémie ont été répertoriés à Maurice et 150 d’entre eux ont besoin de transfusions sanguines régulières à vie chaque deux à trois semaines, indique Ruben Moothy. Le plus jeune patient de la MTS est âgé de deux ans et le plus âgé de 52 ans. Sans ces transfusions, l’espérance de vie de ces patients n’aurait pas été au-delà de 20-25 ans, dit-il. Grâce à des wards qui leur sont dédiés dans les hôpitaux régionaux, les patients étudiants n’ont pas à s’absenter longtemps de l’école et les professionnels de leur travail car ils sont pris en charge le matin à l’hôpital et rentrent chez eux l’après-midi au lieu d’être hospitalisés trois à quatre jours comme autrefois, explique Ruben Moothy. Mme Vayid, présidente de l’association, a indiqué que la campagne de sensibilisation et d’éducation au sujet de cette maladie ciblera en particulier les jeunes. Les autres projets de la MTS sont l’institution d’un service-conseil génétique (Blood Disorders Genetic Councelling) aux jeunes couples et la création d’un quatrième ward de huit lits à l’hôpital Victoria de Candos.
Le ministre de la Santé Anil Gayan, procédant à l’inauguration de la nouvelle unité à Pamplemousses, a déclaré pour sa part que l’État fera de son mieux pour introduire de nouveaux traitements là où il n’y en a pas. Il a aussi précisé que Maurice est un des rares pays où les patients ayant un surplus de fer, un effet secondaire des transfusions répétées, ont accès à des médicaments dans les hôpitaux. Il a également indiqué que le ministère de la Santé s’efforce de sensibiliser les Mauriciens au sujet de la thalassémie. « Le personnel médical et infirmier reçoit une formation pour la prise en charge de ces patients qui sont aussi soutenus psychologiquement ». Anil Gayan a fait un appel au public pour qu’il donne son sang pour le traitement de ces pathologies.
Deux autres wards dédiés à ceux atteints de thalassémie avaient été ouverts respectivement en 2012 et 2014 dans les hôpitaux Nehru de Rose-Belle et Jeetoo à Port-Louis pour ces malades. Le nouveau ward de l’hôpital SSRN est doté équipements d’une valeur de plus de Rs 300 000, dont quatre lits médicalisés, deux blood warmers en provenance du Japon, un moniteur cardio-respiratoire d’Italie et un appareil d’analyse portatif d’hémoglobine.
Maladie héréditaire, la thalassémie provoque une anémie très sévère nécessitant des transfusions sanguines à vie pour prévenir des complications. « Grâce à ces transfusions le patient mène une vie comme tout le monde, il entreprend des études et il a une vie professionnelle », explique le vice-président de la MTS. L’association a voulu que ce ward accueille des patients souffrant aussi d’autres pathologies du sang, tels les hémophiles, ceux atteints de drépanocytose, autre maladie héréditaire du sang caractérisée par une mutation de l’hémoglobine, et de leucémie (cancer du sang). La première patiente à âtre soignée dans cette unité de SSRN était atteinte de leucémie.
La MTS organise également des check-up pour les enfants du préprimaire et du primaire, puis des adultes à la clinique privée Fortis Darné. En outre, deux patients de l’ONG participeront à la conférence panasiatique sur la thalassémie à Hanoi (Vietnam) cette semaine. Par ailleurs la quête publique de la MTS aura lieu les 28, 29 et 30 septembre.