De nouveaux postes ont été créés dans les services de santé publique pour les infirmiers spécialisés dans la prise en charge du diabète et ceux formés dans les soins de pied des diabétiques. Cinquante-neuf infirmiers ont reçu leur diplôme il y a quelques jours après avoir suivi des cours de spécialisation en soins du diabète, organisé par le Mauritius Institute of Health (MIH), avec le soutien du Pr David Owens, consultant diabétologue et conseiller spécial du Premier ministre.
Considéré comme la clé du traitement des diabétiques au Royaume-Uni, le personnel soignant spécialisé a pour tâche d’aider les patients à contrôler leur diabète. Par ailleurs, 20 infirmiers suivent actuellement une formation pour les soins des pieds, avec l’expertise de l’Université de Swansea et de la Foot Ulcer Clinic and Podiatry Clinic du Diabetes and Vascular Centre de Souillac et de l’hôpital Victoria de Candos.
L’examen des pieds, les soins et la détection précoce des lésions chez les diabétiques permettent d’éviter les amputations. L’année dernière, 89 % des amputations ont été effectuées chez des diabétiques dans les hôpitaux publics, ce qui représente 289 diabétiques sur les 325 patients amputés. Le ministère de la Santé annonce pour bientôt la formation d’infirmiers spécialisés dans les services de dialyse, les soins palliatifs et la santé de femmes. La formation continue sera étendue aux infirmiers et aux cadres infirmiers dans le cadre du « Professional Continuous Developement ».
« C’est un nouveau concept de soins des diabétiques », a fait ressortir le ministre de la Santé, Lormus Bundhoo. Les infirmiers spécialisés feront partie d’une équipe pluridisciplinaire composée de diététiciens, de podologues et d’examinateurs de la rétine, entre autres. Les infirmiers spécialisés auront également un rôle à jouer pour soutenir psychologiquement les diabétiques. Il existe déjà dans le service de santé publique des infirmiers spécialisés dans le VIH/sida et les soins d’urgence. Quatre médecins diabétologues ont été recrutés cette année. Sept infirmiers ont par ailleurs terminé leurs cours post-graduate à l’Université de Glamorgan.