Petite fringale du soir ou repas tardif, voici les aliments à éviter avant de se coucher. Certains pourraient en effet provoquer un sommeil agité ou vous empêcher carrément de dormir.

Les aliments frits
« Ne tentez pas de combler votre petit creux de la nuit en sortant vous acheter de la malbouffe. Les gras que ces aliments contiennent se digèrent plus lentement que les protéines et les glucides. Ils pourraient être en plein processus d’assimilation lorsque vous poserez la tête sur votre oreiller », prévient le consultant en comportement du sommeil et créateur de la méthode Sleep Easily, Richard Shane. « La mécanique de la digestion se remettrait en marche alors que le reste de votre corps réclame le sommeil. » Manger à cette heure tardive, et surtout des aliments frits, va à l’encontre du processus naturel de ralentissement préconisé avant de se mettre au lit.

Pourquoi aimons-nous tant le « fast-food » ?
Voici ce que l’on pouvait lire récemment dans un article au sujet de la malbouffe dans le New York Times : il n’y a aucun doute que les rages de malbouffe engendrent des réactions physiologiques puissantes. Apparemment, ces envies sont étudiées, planifiées et mises en marché par les fabricants de produits alimentaires. Plusieurs des collations que l’on retrouve à l’épicerie contiennent la quantité parfaite de sucre, sel, gras et autres produits chimiques ajoutés afin de nous donner le désir de vouloir en consommer encore plus.

Faites des aliments santé une gâterie bien méritée
Quel serait le dessert le meilleur et le plus facile à réaliser ? Déposez des raisins dans le congélateur, et terminez votre repas avec quelque chose de sucré sans pour autant entretenir votre rage de sucre.

Gardez les aliments santé à portée de main
Rangez la nourriture santé au milieu à l’avant de votre réfrigérateur et bien en vue sur la table. Les collations et les nourritures à grignoter sont si faciles à manger sur le pouce, comme ça, en passant. Si vous aviez, par exemple, des lanières de poivron rouge lavées, coupées et prêtes à servir dans un bol. Il serait alors bien plus tentant de les manger que si vous aviez à les préparer.

Les mets épicés
Il y a deux raisons d’éviter la nourriture épicée avant de se coucher. « Elle peut irriter l’estomac et provoquer un reflux gastrique qui perturbe le sommeil », explique Richard Shane.

La dinde
Il serait important de réviser le mythe voulant que ce soit le tryptophane, un acide aminé dans la dinde, qui provoque la forte somnolence entourant le repas de l’Action de grâce. Penchez plutôt pour l’excès de nourriture. En fait, la dinde aurait plutôt un effet stimulant. D’une teneur élevée en protéines, elle active la production de dopamine – le neurotransmetteur de la motivation –, qui vous fournit plutôt de l’énergie. Vous voulez votre dose de protéines tard dans la soirée, sans volaille ni steak ? Le gibier et le saumon ont un taux élevé de mélatonine qui est l’hormone du sommeil.

L’alcool
Il n’y a pas que la nourriture à l’heure du coucher qui peut être problématique. L’alcool présente également ses restrictions. « Prendre un verre ou deux de vin rouge en fin de soirée peut vous détendre, mais cela peut aussi produire un sommeil moins réparateur. En effet, au moment où vous fermez les yeux, votre foie s’évertue à éliminer l’alcool de votre système. Il existe un lien étroit entre le foie et le cœur: le rythme de ce dernier s’accélère, ce qui peut provoquer le réveil », précise Richard Shane. Vous pourriez alors avoir de la difficulté à vous rendormir en en étant dérangé par vos battements cardiaques rapides.

Le chocolat
Vous évitez le café dans la soirée, mais ce n’est pas la seule source de caféine. Il y en aurait environ 23 mg dans 29 g (3 carrés) de chocolat, soit le quart de celle que contient une tasse de café. Il vaut donc mieux mettre le chocolat de côté au coucher.

L’eau
Boire de l’eau est tout à fait recommandé dans presque tous les cas. Mais il vaut mieux réduire sa consommation durant la soirée pour éviter des visites répétées à la toilette pendant la nuit afin d’éliminer le trop-plein. « Buvez suffisamment d’eau durant la journée et même au souper pour bien vous hydrater. Mais évitez d’étancher votre soif au moment de vous mettre au lit », conseille Richard Shane.

Le café
Il est bon de savoir à quel moment il faut arrêter de prendre du café durant la journée. « La règle générale pour ne pas altérer son sommeil est le début de l’après-midi, explique Richard Shane. Pour déguster un café en fin de journée, optez pour un décaféiné ou un café cortado. »

La crème glacée au café
« Cette crème glacée contient malheureusement du vrai café, et donc de la caféine. Certaines marques renferment même des morceaux de grains de café », souligne le docteur Winter. « Tâchez d’en manger moins ou plus tôt durant la journée. Et attention à la caféine dans les grains de café des barres protéinées », prévient-il. Si vous avez vraiment envie d’une crème glacée en soirée, choisissez en une sans caféine.

Les boissons énergétiques
Les goûters et les boissons isotoniques contiennent souvent de la caféine pour améliorer les performances sportives. Évitez-les en fin de journée et assurez-vous, en vérifiant sur l’étiquette, que votre boisson énergétique n’en contienne pas. « Attention de ne consommer en soirée que des boissons pour l’après-entraînement, et non celles destinées au pré-entraînement qui sont remplies de caféine et de stimulants », prévient le docteur Winter.