On ne le répétera jamais assez : l’eau est incroyablement bonne pour la santé. Elle joue un rôle dans presque toutes les fonctions du corps, et elle est une composante majeure de chaque cellule, tissu et organe. Elle régule la température, transporte l’oxygène et les nutriments dans le sang, aide à éliminer les déchets et agit comme intermédiaire dans les réactions biologiques. L’eau est importante pour l’absorption des aliments et la digestion. Elle lubrifi e les articulations et assouplit les tissus. Consommer moins d’eau que l’apport journalier recommandé, soit 1.5 à 2 litres d’eau (excluant les boissons contenant de la caféine, l’alcool, les soupes ou autres aliments) est en eff et considéré comme une déshydratation légère, ce qui peut altérer les fonctions physiologiques et entrai^ner plusieurs problèmes de santé graves et douloureux. Des recherches récentes indiquent que la consommation d’eau peut avoir un eff et positif sur le risque de calculs urinaires, le cancer du sein, le cancer du côlon, le cancer des voies urinaires; l’obésité chez l’enfant et l’adolescent, le prolapsus de la valve mitrale (coeur), la fonction des glandes salivaires, et la santé générale. Voici trois maladies qui peuvent être évitées avec une consommation suffi sante d’eau quotidiennement, soit 7 verres par jour.
Calculs rénaux
Appelés aussi pierres aux reins ou lithiases urinaires, les calculs rénaux – qui peuvent être de taille variable – sont en réalité des cristaux durs qui se forment dans les reins et entrai^nent des douleurs vives. Dans la plupart des cas, ils sont composés d’oxalate de calcium (type de sel contenu dans certains aliments) ou d’acide urique (déchet de la décomposition des protéines dans l’organisme) dans une moindre proportion. Ils peuvent récidiver chez les personnes qui en ont fait une première fois, surtout si certains facteurs, comme l’alimentation et l’hydratation, n’ont pas été modifi és. S’ils sont souvent évacués lors de la miction, la petite taille des uretères – conduits par lesquels ils passent des reins vers la vessie, rend leur évacuation pénible. Il arrive même, des fois, que les calculs obstruent un uretère et causent ainsi la colique néphrétique. Avoir des calculs rénaux et essayer de les évacuer est si douloureux que certaines femmes ont indiqué que la douleur est semblable à celle de l’accouchement. Diffi cile d’imaginer la douleur de l’accouchement d’un bébé à travers un pénis! Alors, pour éviter ce genre de problème de santé douloureux, saisissiez vite un verre d’eau. En effet, boire deux litres d’eau par jour suffirait, selon les recherches eff ectuées, à réduire le risque des calculs rénaux de 50%.
Infections urinaires
Les infections urinaires sont une des causes les plus fréquentes de visite chez le médecin. Les hommes ont aussi des infections urinaires, mais elles sont beaucoup plus fréquentes chez les femmes. Ce, en raison de l’anatomie de la femme: l’urètre, le vagin et l’anus sont situés les uns à côté des autres. C’est ainsi que les bactéries présentes dans l’anus peuvent arriver dans l’urètre et dans la vessie. L’urine constituant un milieu propice à la multiplication des bactéries, une infection peut se développer au niveau de la vessie et entrai^ner une inflammation. La cystite ou inflammation de la vessie est très fréquente, surtout chez la femme. Elle est caractérisée par des sensations de brûlures en urinant associées à de fréquentes envies d’uriner. Cette maladie, aussi douloureuse que les calculs rénaux, se guérit facilement et rapidement à condition de bien suivre le traitement et surtout d’observer correctement quelques règles simples d’hygiène de vie, dont la consommation en quantité suffi sante d’eau. En eff et, si vous consommez une quantité siffl ante d’eau et si vous vous assurez d’uriner à chaque fois qu’il faut, sans jamais vous retenir, la concentration de bactéries dans l’urine sera radicalement détruite. L’eau que l’on boit nettoie efficacement la vessie. Il ne faut pas s’en priver!
Cancer de la vessie
Selon certaines recherches, les maladies les plus dangereuses causées par le manque d’eau sont le cancer du sein et de la vessie. Le cancer de la vessie est une tumeur maligne qui s’insinue dans les cellules de la vessie. Causé principalement par le tabagisme et à l’exposition à divers produits chimiques, le risque de ce cancer peut être réduit en buvant des quantités suffisantes d’eau. Une grande quantité d’eau peut aider à protéger contre le cancer de la vessie. En effet, en buvant beaucoup d’eau, soit en augmentant la quantité d’urine, non seulement vous lavez la vessie des bactéries, mais vous évacuez aussi les cancérigènes. L’eau permet de diluer les produits toxiques et cancérigènes présents dans la vessie et de réduire le temps durant lequel ils sont en contact avec la paroi de la vessie. Idéalement, il est recommandé de boire chaque jour de 1,5 à 2 litres d’eau par jour, plus s’il fait chaud. Ne vous en privez pas !
La perte de poids
Les individus qui boivent 1 ou 2 verres d’eau 20 ou 30 minutes avant les repas perdent plus de poids et plus rapidement que ceux qui n’en consomment pas. Ces personnes mangent en moyenne 75 calories de moins par repas, que celles qui ne boivent pas d’eau indiquent les recherches. Cela peut ne pas parai^tre beaucoup, mais ingérer 75 calories de moins 3 fois par jour pendant une année peut vous faire perdre environ 6.5 kg.