Le travail c’est la santé dit l’adage. Mais la vie au boulot, c’est aussi un combat permanent. Et c’est souvent la loi du plus fort qui l’emporte. En effet, même si l’on exerce un métier que l’on aime, certaines journées sont plus compliquées que d’autres, principalement en cette période de l’année, où la fatigue d’une année de travail a largement gagné du terrrain. Sachant que l’on passe un tiers de son temps au travail et qu’il faut compter chaque jour avec un rythme infernal, des contraintes démesurées, des pressions hiérarchiques et un patron qui s’amuse à jouer les tyrans, des collègues qui cherchent toujours à rendre les choses encore moins faciles à vivre, on comprend aisément à quel point il est primordial d’évoluer dans un cadre sain. La parade pour éviter surmenage, stress, tension, voire burn out : c’est le travail sur soi. Oui, être zen au travail est un état d’esprit. En faisant les choses calmement, vos journées se passeront dans le bien-être et vous garderez le moral. Mode d’emploi…
Bien démarrer sa journée
D’abord, quel que soit le jour de la semaine, pour qu’au boulot tout baigne, il faut démarrer sa journée du bon pied. Ne sautez pas du lit après avoir éteint la sonnerie stridente de votre alarme. Accordez-vous du temps pour démarrer votre journée en douceur. Prévoyez 10 à 15 minutes de sommeil en moins pour vous réveiller en faisant vos étirements et en respirant profondément. Pour éviter le rush, préparez votre tenue vestimentaire et la table du petit déjeuner la veille. Et en prenant votre petit déj, pensez à votre journée avec le sourire et dites vous : « qu’est-ce qui va m’arriver de bien aujourd’hui? »
Quitter ses proches en bon termes
Ne jamais ramener une tronche d’enterrement au bureau. Que vous vous soyez disputé la veille ou au petit déj avec votre moitié, ou que vos enfants vous aient énervé, quittez la négativité à la maison. Rappelez-vous: le travail c’est le travail, et la vie privée reste en dehors. Et surtout, les disputes, c’est mauvais pour la santé. Au contraire, dites à vos proches chaque matin combien ils comptent pour vous et votre hâte de les retrouver le soir…
Garder son calme malgré les bouchons
Soit on prévoit de partir plus tôt, soit on se tape les embouteillages sans s’énerver. Et oui, c’est pas toujours la joie de se rendre au boulot surtout si la route est bloquée. Mais sachez vous organiser pour que votre trajet ne gâche pas votre journée. Pour se faire, sortir plus tôt serait idéal. Si malgré cela, vous vous retrouvez dans les embouteillages, écouter une musique de détente, genre pépiements des oiseaux,  bruit de la forêt ou des vagues… s’avère souvent mieux que les jacasseries de certains animateurs de radios. En démarrant « tranquillement » votre journée, vous avez de meilleures chances d’arriver zen au travail.
Avoir un bureau zen
Une condition nécessaire pour rester zen au travail est d’avoir un bureau ordonné et organisé. Vous serez plus productif et plus efficace. Créez-vous un environnement agréable : mettez des fleurs, des plantes, des objets personnels. Aussi, aérez votre bureau et diffusez un spray aux huiles essentielles pour leurs vertus apaisantes et assainissantes.
Positiver et ne pas se plaindre
Quand on est négatif, on ne voit que les obstacles. Les gens positifs cherchent des solutions pour rendre leur travail plus stimulant et ne se plaignent pas. Quand une situation vous stresse, que vous êtes surchargé de travail, que vous ne savez plus comment faire pour répondre à tous vos mails, toutes les demandes, toutes les urgences : Relativisez et restez positif. Demandez-vous comment faire pour améliorer la situation? La solution se présentera à vous si votre esprit est libéré. Être zen au travail, c’est savoir gérer les moments de crises. Changer son regard sur les choses et les gens, avoir un état d’esprit positif permet de surmonter les difficultés. Rappelez-vous, le travail parfait n’existe pas. 
Pratiquer les bienfaits du sourire
Maintenant que vous avez la positive attitude, souriez. Le sourire transmet de la joie et de la bonne humeur. Des chercheurs américains ont découvert que le sourire avait des effets bénéfiques sur la santé. Le sourire déclencherait des modifications biochimiques dans le cerveau qui libérerait le stress et les tensions accumulés au cours de la journée. Le mouvement développé par les muscles faciaux au moment du sourire favorise en effet la production d’endorphines et plongent notre cerveau dans un état de détente et augmente notre bien-être. Ne vous obligez pas à sourire mais soyez conscient que pratiquer le sourire vous permet de gérer le stress et d’avoir de bonnes relations avec vos collègues.
La détente
Pour être zen au travail, accordez-vous des moments de détente dans votre journée. Toutes les deux heures, faites une pause de 5 à 10 minutes : ressourcez-vous et faites le vide. Buvez un grand verre d’eau. Vous pouvez profiter pour vous installez bien droit sur votre chaise. Reposez alors vos yeux de l’ordinateur, fermez les une minute et pensez que vous êtes sur une île déserte. Inspirez en gonflant votre ventre, bloquez 5 secondes et expirez longuement par le nez. Aussi, n’ayez pas peur de bailler! Cela éloigne le stress et la fatigue. Etirez-vous pour détendre votre corps et surtout les tensions qui s’accumulent dans les épaules. Aussi, marchez, dégourdissez-vous les jambes. Une façon de rester zen au travail est de quitter votre bureau à l’heure du déjeuner même si vous avez beaucoup de travail. Même si vous avez l’impression de perdre du temps en faisant une pause déjeuner, cela permet à votre mental et à votre corps de se ressourcer pour rester zen quand ensuite vous aurez une situation difficile à gérer.
Rester zen avec ses collègues
Pas facile de rester zen au travail quand on se sent agressé ou ignoré et que vos collègues répondent à peine à votre bonjour. Pire, lorsqu’ils passent leur journée à vous caser les pieds. Ne vous abaissez pas à leur rendre la pareille. Au contraire, montrez vous au-dessus de cela, et parlez avec vos collègues. Le contact humain est un facteur d’épanouissement dans tout travail. Posez-leur des questions sur leur travail, mais aussi sur eux. Donnez de l’aide et surtout, sachez en demander. Et quand un collègue ou un supérieur entre dans votre bureau en état de nervosité, rester zen, ne vous laissez pas submerger par leur état de stress, restez calme et centré.
La rupture
Rappelez-vous: le travail c’est le travail, la maison c’est la maison. Le soir et le week-end, aménagez-vous des moments de rupture avec le travail en faisant des choses qui vous plaisent, en vous impliquant par exemple dans des activités familiales ou associatives, en faisant des activités physiques ou en passant des moments avec vos amis.