Le ministère de la Santé a signé un Memorandum of Understanding avec le Centre Hospitalier Universitaire de l’île de La Réunion, établissant des avenues de coopération technique pour la formation du personnel médical et paramédical mauricien et le traitement des patients mauriciens à La Réunion. Le partenariat entre les deux îles aura trait à des secteurs considérés prioritaires au ministère de la Santé, dans les domaines de la santé maternelle et infantile, la réhabilitation cardiaque, la cardiologie, la chirurgie de fistule artérioveineuse, le Samu, la médecine nucléaire, la dialyse et la cancérologie.
Un Steering Committee sera constitué pour l’exécution des projets dont ceux ayant trait à la neurochirurgie, à la chirurgie pédiatrique, à l’oncologie pédiatrique. Le ministère de la Santé fera appel à l’avis technique du Pôle-Femme Mère-Enfant pour le concept architectural de l’Institut de Santé pour les femmes dont le début de la construction est annoncé pour septembre 2014 à Maurice. Le ministère explorera la possibilité de mettre la santé maternelle et infantile en priorité à l’agenda de la Commission de l’océan Indien (COI) en vue de la mobilisation des fonds, les Seychelles bénéficiant déjà de l’assistance de la COI pour la formation de son personnel de santé maternelle et infantile.
Une délégation du ministère de la Santé dirigée par le ministre de la Santé Lormus Bundhoo, la Senior Chief Executive Jaya Veerapen et le Dr K. Pavauday, Acting Director des Services Généraux de Santé, a effectué une visite fin juin à l’île de la Réunion où elle a notamment rencontré des chefs de service de la Clinique de Ste Clothilde, du centre de Dialyse de St Benoît et du Centre Hospitalier Universitaire de St Pierre.
Après avoir visité le site d’élimination des déchets des hôpitaux, effectuée à La Réunion par une firme privée spécialisée à l’extérieur des institutions de Santé, Lormus Bundhoo a annoncé la constitution d’un comité technique pour un projet de traitement de déchets hospitaliers s’inspirant du système réunionnais. Le ministère de la Santé a également eu une rencontre avec le Dr J.F. Baron pour élaborer un programme de travail dans le domaine de la chirurgie faciale. Le Dr R. Noordally, un Mauricien, chef de service du centre de dialyse de St Benoît, sera à Maurice en septembre prochain pour faire un audit des services de dialyse et établir des protocoles. L’implantation de dialyse ambulatoire continue à Maurice a été également évoquée. Il sera en outre question de la formation d’infirmiers spécialisés pour les dialyses et celle de médecins généralistes en néphrologie (médecine spécialisée des reins). Est également prévue en septembre la visite du Dr R. Veerapen, un Mauricien chef de service thoracique et vasculaire à la clinique Ste Clothilde. Il réalisera des interventions chirurgicales de fistule artérioveineuse qui sont sur liste d’attente et formera les chirurgiens locaux dans ce domaine. Il sera accompagné d’angiologues qui formeront des radiologues mauriciens en imagerie Doppler pour le screening des vaisseaux artérioveineux. La clinique de Ste Clothilde apportera aussi son expertise pour la formation d’oncologues (cancérologues) et de thérapeutes en radiation pour le département de radiothérapie. Le Cyclotron Réunion Océan Indien (CYROI) travaillera de concert avec le Laboratoire Central du ministère de la Santé et la Government Analyst Division pour effectuer des tests qui ne sont pas disponibles à Maurice et pour la formation du personnel de laboratoire. Il fournira aussi du matériel radioactif dit de “short half-life” pour le PET Scan que le ministère de la Santé projette d’acheter.
Les autres avenues de coopération Maurice-Réunion ont trait à la formation du personnel de santé local par l’Unité de Formation et de Recherche de La Réunion et à une assistance technique néonatale pour réduire la mortalité infantile à un seul chiffre (single digit figure) durant les trois prochaines années. Le ministère de la Santé établira un partenariat avec le CHU de St Pierre pour ouvrir des centres de simulation au Mauritius Institute of Health ou dans un des hôpitaux régionaux pour les étudiants en médecine undergraduate et post-graduate. Le Dr Bonhomme de l’hôpital des enfants de St Denis viendra deux fois par an à Maurice pour traiter par le botox les patients atteintes de cerebral palsy et qui sont actuellement envoyés à La Réunion.