Le lait, la bière, le vin rouge ou encore les épices, bons pour la ligne? Certainement pas, serez-vous tenté de penser. Pourtant, si l’on connaissait les propriétés brûle-graisse de la caféine ou de l’ananas, du thé vert, du pamplemousse ou du citron…, les propriétés des 4 aliments cités plus haut constitueraient de bons alliés minceur au quotidien. Une découverte qui nous laissent bouche-bée…
La bière
Longtemps accusée d’être la provocatrice de la bedaine, la bière serait une boisson minceur. Ne sourcillez pas en regardant votre ventre! Une étude de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), publiée dans la revue scientifique américaine Cell Metabolism, assure que la bière agit contre la prise de poids.
En réalité, ce n’est pas la bière elle-même qui constitue un bon allié minceur, mais plutôt la molécule qu’elle contient : la nicotinamide riboside (NR). Cette substance boosterait le métabolisme et permettrait ainsi de brûler plus facilement les calories ingérées, tout en prévenant la prise de poids et le diabète. Cette vertu a été mise en évidence suite à une expérience menée sur des souris : les animaux qui absorbaient de la NR en plus de leur alimentation quotidienne n’ont pris que 60% du poids des souris qui ont subi le même régime, mais sans NR, disent les scientifiques.
La bière aiderait en outre à réduire le cholestérol grâce aux polyphénols qu’elle contient, ajoutent-ils.
Riche en vitamines du groupe B et pauvre en calories (aucune matière grasse et seulement 30 à 45 calories pour 100 ml), elle favoriserait enfin la prévention des maladies cardiovasculaires.
Boire une bière de temps à autre serait une vraie source de bienfait, pour la silhouette comme pour la santé! Attention : il est dangereux d’abuser des boissons alcoolisées.
Le lait
Ce breuvage peut être d’une grande aide à tous ceux et toutes celles qui désirent se débarrasser des kilos superflus. Le lait contiendrait aussi la fameuse molécule appelée NR. Comme pour la bière, la  présence de cette molécule aiderait à augmenter le métabolisme (pour brûler plus de calories), tout en prévenant la prise de poids et le diabète. Un résultat qui confirme la conclusion d’une étude menée par des chercheurs de l’université du Tennessee. Dans le cadre de ces recherches, des personnes en surpoids ont absorbé chaque jour 3 laitages. Un autre groupe d’individu a suivi le même régime, sans produit laitier. Résultats : les personnes du 1er groupe ont perdu davantage de graisse abdominale que ceux du 2e groupe.
Riche en calcium, le lait, s’il est consommé en grande quantité (environ 500 ml par jour) agirait également comme coupe-faim. Ce qui permettrait de réguler son poids naturellement et sans effort. Et considérant que le lait demi-écrémé ne contient que 45 calories pour 100 ml, peu de matières grasses et une quantité intéressante de protéines, on aurait tord de s’en priver!
Les épices
Pour garder la ligne, il suffit de bien choisir les épices. Selon une étude de l’université de Pennsylvanie publiée dans la revue Journal of Nutrition, épicer ses repas avec du curcuma, de la cannelle, du paprika ou encore du poivre noir permettrait d’alléger son repas et donc de mincir sans y penser, tout en se faisant plaisir grâce à des plats relevés et succulents.
L’étude souligne que l’ajout des épices dans un plat riche en matières grasses permettrait de réduire le taux de triglycérides jusqu’à 30% par rapport à un plat épicé. Voilà une bonne raison pour épicer sans compter vos petits plats, apportant ainsi une touche exotique à votre cuisine sans toutefois d’adjonction de calories.
Le vin rouge
On savait le vin rouge bon pour le coeur, mais qu’il peut générer les mêmes effets qu’un régime, cela reste très bon à savoir. Les scientifiques se demandant comment les français pouvaient avoir une santé du coeur relativement bonne malgré une alimentation parfois chargée de graisses saturées, soutiennent que la réponse à ce soi-disant paradoxe français pourrait se trouver dans le vin rouge qui aide à lutter contre le surpoids. Ce bienfait serait attribuable à la présence de piceatannol, une molécule capable de bloquer les processus cellulaires permettant aux cellules adipeuses de se développer.
L’effet a été mis en évidence sur des cultures de cellules graisseuses. Le piceatannol aurait une structure similaire au resveratrol, une substance déjà connue pour ses bienfaits cardio-vasculaires et présent dans certains compléments alimentaires. Le piceatannol est aussi disponible dans le raisin, les myrtilles et les fruits de la passion. Des chercheurs américains ont également constaté que les personnes qui consomment régulièrement, mais aussi modérément le vin rouge, ont tendance à avoir une alimentation plus riche en fruits et légumes, en poisson et en gras insaturés (bon gras). Ces bonnes habitudes de vie leur permettraient de mieux contrôler leur poids et aussi, d’en faciliter la perte de celui-ci.
Hors de question pour autant de se jeter sur la bouteille : boire 1 à 2 verres par jour, c’est l’idéal.