Il y a ceux qui ont ou profiter de la trêve de fin d’année pour se reposer et faire le plein d’énergie. Il y a aussi ceux qui, à peine la rentrée, ressentent déjà les effets de la fatigue accumulée. Et avec la chaleur gênante de ces derniers jours, le manque de tonus n’en est qu’accentué. Ne baissez pas les bras, voici quelques stratégies pour vous aider à retrouver le punch!
Mettez de l’ordre dans vos assiettes
Les réveillons à répétition de ces dernières semaines ne sont pas étrangers à votre fatigue. Pour venir à bout de cet état raplapla, sortez faire des courses et revenez avec des aliments anti-fatigues. Achetez et consommez surtout des oranges, des kiwis, des poivrons, des choux-fleurs ou du brocolis, riches en vitamines C. Faites aussi le plein de protéines. Outre le foie de volaille ou la dinde et le porc, misez sur le poisson, les produits de la mer et également les céréales, qui sont riches en vitamines E et B, nécessaires au bon fonctionnement du système nerveux. N’oubliez pas les sources en magnésium que vous retrouverez dans les légumineuses et surtout dans le chocolat. Concentrez-vous également sur les sucres lents en misant sur les pains complets par exemple. Et renouez avec les laitages. Surtout limitez les alcools et les excitants.
Prenez un petit-déjeuner 100% énergie
Nous le savons tous, le premier repas de la journée apporte le carburant nécessaire pour ne pas sentir le coup de pompe à 15 heures. Mais il est aussi la caution énergie des sportives. Commencez ainsi chacune de vos journée par engloutir un gros petit déjeuner composé de céréales complètes (fibres, muesli sans sucres), de lait ou de yaourt, de fromage ou d’oeufs pour le calcium et les protéines ainsi qu’un fruit non pressé pour l’apport en vitamine C.
Un petit-déjeuner copieux ne laisse pas le champ ouvert à tout autre dérapage alimentaire dans la journée. Si vous visez la séance de sport après le travail et que vous avez peur de manquer de tonus, restez quand même raisonnable au déjeuner : boudez le gras, l’excès de café (hypertension et coup de fatigue après l’effet stimulant) et le sel qui favorise la perte de calcium et la rétention d’eau. Privilégiez certains des aliments mentionnés plus haut, parfaits pour améliorer nos performances physiques.
Remettez-vous au sport
Le sport – le jogging en particulier –  permet de se requinquer. Même si vous vous sentez crevé, évitez la sédentarité. Ce n’est pas en vous asseyant devant la télé ou devant les mots-croisés que vous regagnerez en énergie. Bougez! Trouvez l’activité sportive qui vous plaît pour vous permettre de retrouver le bon rythme. Pensez à la natation, car nager fait monter le taux de sérotonine (un neurotransmetteur qui procure une sensation de paix intérieure) dans le cerveau. Au début, nagez deux à trois fois par semaine, vous retrouverez vite l’énergie nécessaire pour affronter le quotidien.
Prenez un bol d’air
Dix à quinze minutes d’inhalation d’huile essentielle de pin suffisent pour initier un processus d’amélioration naturel de l’oxygénation des cellules. Les sportifs de haut niveau privilégient cette méthode pour se booster. Pour un effet vraiment oxygénant, faites une cure de dix jours.
Donnez-vous la peine de vous reposer
Ce n’est pas parce qu’on est en début d’année qu’il faut forcer sur les efforts. Au contraire, reprenez l’habitude de vous coucher à des horaires réguliers. Si possible, au moindre coup de barre dans la journée, faites la sieste. Et si vous éprouvez des difficultés à rejoindre Morphée, prenez des tisanes à base d’aubépine, de valériane, de passiflore, de tilleul, ou de camomille… avec un peu de miel.
Levez-vous à la même heure tous les jours
En ayant un rythme régulier, on programme notre horloge interne pour être alerte à des heures déterminées. C’est pourquoi il est primordial d’établir votre routine, en allant au lit à environ la même heure tous les soirs et en s’assurant d’avoir au moins 7 à 8 heures de sommeil. Vous vous réveillez ainsi chaque jour à la même heure, même en week-end, afin de gardez le même rythme de vie, qui vous épargnera les coups de fatigue.
Éliminez le tabac
L’année a changé et vous ne vous êtes toujours pas débarrassé de vos mauvaises habitudes? C’est l’occasion de vous y mettre. Non pas qu’il s’agisse d’une résolution 2014, mais il s’agit d’une question de santé avant tout. Dites stop à la cigarette. D’autant que le tabac est un grand dévoreur d’énergie. En effet, le tabac grignote toutes les vitamines, pompe votre oxygène et produit une quantité invraisemblable de radicaux libres, ces fameux déchets qui empêchent les cellules de respirer et génèrent de gros coups de fatigue tout en faisant vieillir prématurément.
Étirez-vous
Mettez-vous debout et étirez-vous. Pas seulement au réveil, mais dès qu’un coup de fatigue vous prend. En effet, dans le brouhaha de la journée, nous avons tendance à oublier de bien respirer. Pourtant ça fait un bien fou. Alors poussez les dossiers et étirez-vous en prenant de longues et profondes respirations.
Buvez de l’eau
Un coup de pompe? Vite, un verre d’eau. L’eau permet toutes les réactions chimiques dans les cellules, notamment celles du cerveau. N’attendez pas d’avoir soif et prenez quelques gorgées d’eau, vous verrez, la qualité de votre attention (en réunion par exemple) sera doublée.
Prenez l’air aussi souvent que possible
L’air extérieur est revigorant contrairement à celui qui circule dans nos bureaux et nos maisons qui sont souvent viciées. Prendre de l’air ne serait-ce que 5 ou 10 minutes, vous aidera à oxygéner votre cerveau et à être plus alerte. Et si vous pouvez vous rendre dans les bois, c’est encore mieux. L’air pur est excellent.
Laissez-vous aller à la méditation
La cure anti-fatigue, ça commence dans la tête et votre meilleure alliée : la méditation. Elle a le vent en poupe, et pour cause : elle aide à être en phase avec soi-même, sans se laisser écraser par l’urgence permanente. Vaste programme… mais pas mission impossible. Si vous n’avez pas l’énergie de vous rendre à un cours de yoga, le simple fait de s’asseoir quelques minutes, isolé des autres, en toute tranquillité, en faisant quelques exercices de respirations profondes vous aidera à vous ressourcer. Vous verrez, c’est pas sorcier.
Faites l’amour plus souvent
Le sexe, plus précisément l’amour avec son partenaire, stimule les endorphines. Et cela donne plus d’énergie. Alors ne vous faites pas prier pour récidiver…