Le ministère de la Santé conjointement avec l’Institut de Santé de Maurice de Pamplemousses a entamé une collecte de données dans le cadre de la réalisation d’une étude sur le taux de prévalence contraceptive (Contraceptive Prevalence Survey 2014). L’exercice qui touchera 2 080 participants de 48 régions de Maurice et 20 régions de Rodrigues, a démarré le 21 juillet et s’étalera jusqu’au 8 septembre.
La Contraceptive Prevalence Survey 2014 vise à évaluer le taux de prévalence contraceptive chez les femmes âgées de 15 à 49 ans. Cette étude, la quatrième à être menée à Maurice après celles de 1985, 1991 et 2002, est un outil d’évaluation important pour déceler les forces et faiblesses du programme de planification familiale.
Les objectifs principaux sont de déterminer la proportion de femmes âgées entre 15 et 49 ans qui utilisent différents types de contraceptifs ; d’identifier les nombreux facteurs qui dictent l’utilisation et la non-utilisation des contraceptifs ; et d’évaluer la proportion d’échecs contraceptifs.
L’étude permettra également de déterminer les moyens de prévention de grossesses non désirées tout en identifiant les intentions futures concernant l’utilisation des contraceptifs. Autres objectifs visés : passer en revue la qualité des services de planification familiale offerts au public et formuler des recommandations en vue de rehausser les connaissances et l’utilisation des méthodes de contraception efficaces à Maurice et à Rodrigues.