Des greffes de la cornée ont été réalisées pour la première fois à l’hôpital Apollo Bramwell par une équipe dirigée par le Dr Bharati Sharma, ophtalmologue dans cet établissement de Moka. Deux patients qui souffraient de déficience visuelle sévère, un Mauricien de 30 ans et une Seychelloise de 54 ans, ont subi ces interventions dites kératoplastie perforante, une technique effectuée sous anesthésie qui consiste à enlever une partie de la cornée malade et à la remplacer par une même portion de cornée saine.
Les greffes ont pu être effectuées à la suite d’un partenariat entre l’hôpital Apollo Bramwell et Tissue Bank International, une banque des yeux des États-Unis réputée mondialement. Les patients souffraient de pathologies ayant provoqué une opacité et une déformation de la cornée, la membrane transparente se trouvant à la surface de l’oeil. Ils avaient avant l’intervention une vision floue, ne pouvaient pas regarder la lumière et risquaient de perdre la vue.
Chloé L’Estrange des Seychelles souffrait de douleur et sa vue déclinait depuis un an. « Avant mon opération je voyais très mal et cela m’empêchait d’avoir une vie normale. Ma vue s’est beaucoup améliorée depuis », a-t-elle confié. « Je suis très heureuse d’être venue ici pour mon traitement. Je suis vraiment reconnaissante au médecin et à son équipe pour tout ce qu’ils ont fait pour moi. Ils m’ont rendu ma vie. »
Kavin Goury, un contrôleur financier de 30 ans, exprime le même soulagement. « Je souffrais de déficience visuelle depuis l’âge de 17 ans et ma vue se détériorait. Maintenant je peux voir à nouveau. Cette greffe a transformé ma vie personnelle et professionnelle », a-t-il déclaré à l’issue de l’intervention.
David Gray, Deputy Chairman de l’hôpital Apollo Bramwell, a expliqué que les cornées en provenance de Tissue Bank International sont prélevées et évaluées selon des normes très strictes avant d’être utilisées pour une greffe. « Une fois la vérification effectuée, les cornées passent par plusieurs étapes de préparation avant d’être envoyées au chirurgien », a-t-il précisé. « La banque des yeux américaine est particulièrement connue pour sa rigueur au niveau de la sélection et de la conservation du tissu humain. La cornée du patient doit être compatible avec l’âge du patient qui subira la greffe », a-t-il souligné.