Les maladies respiratoires sont en hausse année après année. Elles constituent la 2e cause d’admissions dans les hôpitaux, soit 10,1% des hospitalisations en 2014, et le premier motif de consultations dans les dispensaires et les médicliniques.
Les hospitalisations dues aux maladies respiratoires dans les services de Santé publique ont augmenté de 6,5% depuis 2005. La mortalité due à ces pathologies a augmenté de 6,4% entre 2008 et 2014 et sont aujourd’hui la 4e cause de décès à Maurice. En outre, 8,7% des décès dus à des infections respiratoires surviennent chez des Mauriciens âgés de moins de 45 ans. De plus, 50 000 à 60 000 patients souffrant de troubles du système respiratoire se faisaient soigner chaque mois dans les hôpitaux et dispensaires en 2014. Les statistiques du ministère de la Santé font ainsi état de 659 891 cas de maladies des voies respiratoires traités en 2014  dans les services hospitaliers et les centres de santé, soit près de 245 000 de plus qu’en 2005. L’asthme constitue le premier motif de consultation dans les services hospitaliers spécialisés et les « chest clinics» . Et cette maladie représente 41,7% des nouveaux cas diagnostiqués en 2014.
L’environnement, l’usage du diesel, la pollution, les allergies dues à des substances chimiques (insecticides et autres produits domestiques en aérosol), aux acariens, aux moisissures et au pollen, le polyester dans les habitations, les additifs alimentaires et les feux de bois ont été cités parmi les causes des maladies du système respiratoires lors du congrès annuel de la Société des Maladies Respiratoires de l’Océan Indien (SPOI) à Maurice en 2014. Dans l’île, 850 nouveaux cas de maladies respiratoires ont été diagnostiqués en 2014 dans les cliniques spécialisées (chest clinics). L’asthme représente 41,7% des nouveaux cas. Les maladies du système respiratoire représentent 27% des premières consultations et sont le premier motif de consultations dans les médicliniques et les dispensaires. Pour cause, 525 211 patients souffrant de ces pathologies ont été traités dans ces centres en 2014.   
Les chiffres montrent que 17 188 patients souffrant de maladies des voies respiratoires ont été hospitalisés en 2014 dans les services de Santé publique. Selon le ministère, la bronchiolite aiguë, qui affecte les enfants de moins de 5 ans, a augmenté de 67% entre 2003 et 2009. Elle constituait 96,8% des hospitalisations en 2014, soit 916 admissions. Les autres causes d’hospitalisations dues à des maladies respiratoires sont les infections aiguës des voies respiratoires supérieures, la bronchite aiguë, la pneumonie, l’emphysème et d’autres maladies pulmonaires chroniques obstructives.
Selon les statistiques, les admissions résultant de ces pathologies ont augmenté au cours des dix dernières années. Néanmoins, les admissions dues à l’asthme ont diminué entre 2007 et 2014 suite à la prescription aux patients de nébulisateurs dans les services de soins de santé primaires. Cependant, 2 376 patients souffrant d’asthme ont été admis dans les hôpitaux en 2014. Ce sont surtout la bronchite aiguë et la bronchiolite qui ont constitué le plus grand nombre d’hospitalisations avec 7 344 patients adultes et enfants admis dans les institutions de Santé publique en 2014. À égalité, les infections aiguës des voies respiratoires ont été la cause de 7 344 admissions également. D’autre part, 1 391 malades ont été hospitalisés à cause d’une bronchite et un emphysème, et d’autres maladies pulmonaires obstructives. Ainsi, 736 patients ont été admis à la suite d’une pneumonie et 655 patients ont été admis à l’hôpital spécialisé de Poudre-d’Or, où 136 cas de tuberculose avaient aussi été traités.     
La mortalité due aux maladies respiratoires a augmenté de 6,4% entre 2008 et 2014. En témoignent les 907 patients qui en sont décédés en 2014. Les chiffres montrent que 9,6% de décès pour 10 000 à Maurice sont dus aux pathologies du système pulmonaire, devenant ainsi la 4e cause de mortalité après le diabète, les maladies cardiaques et le cancer. La pneumonie constitue toutefois la principale cause de décès dans les hôpitaux généraux, où 252 patients en sont morts. De plus, 141 asthmatiques sont décédés de leur maladie, donc 29 patients à l’hôpital spécialisé de Poudre-d’Or en 2014.