Le ministère de la Santé légiférera pour que les paquets de cigarettes soient neutres, c’est-à-dire dépourvus de logos des fabricants pour laisser la place aux inscriptions sur la santé. C’est ce qu’a déclaré hier Anil Gayan, ministre de la Santé, à l’ouverture d’un atelier de travail à Quatre-Bornes organisé dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac. Il a demandé aux participants de soumettre à son ministère des propositions concernant la mise sur le marché des paquets de cigarettes neutres.
À l’ouverture d’un atelier de travail à Quatre-Bornes marquant la Journée mondiale sans tabac, le ministre de la Santé a indiqué que la consommation de cigarettes à Maurice reste élevée, soit 986 cigarettes par tête d’habitant. « Une personne qui fume un paquet de 20 cigarettes par jour dépense Rs 140 quotidiennement. Vous pouvez imaginer ce que cela représente par mois et par an », a fait ressortir Anil Gayan. L’adoption de paquets de cigarettes neutres est mentionnée dans les articles 11 et 13 de la Convention sur le Contrôle du Tabac de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui demande aux pays membres de contrôler les emballages et les étiquettes des produits du tabac. L’Australie a été le premier pays en 2012 à rendre obligatoires les paquets de cigarettes neutres. « Nous croyons en l’efficacité de cette mesure qui, selon la tendance mondiale, réduit le nombre de nouveaux fumeurs », a affirmé le ministre. Il a également ajouté qu’« il ne faut se faire aucune illusion sur la cigarette électronique qui peut être encore plus dangereuse et nocive que la cigarette traditionnelle ». Anil Gayan a demandé aux fumeurs de se rendre dans une des sept cliniques de sevrage du ministère de la Santé.
Selon l’étude sur les maladies non transmissibles de 2015, l’incidence du tabagisme à Maurice a diminué. Environ 21 % des Mauriciens étaient fumeurs en 2009 et 19 % en 2015. Une étude sur le tabagisme chez les jeunes est en cours à Rodrigues. Les données de la Mauritius Revenue Authority indiquent que l’importation de cigarettes a diminué, soit de 1 306 400 cigarettes en 2009 à 986 480 en 2015.