Le ministère de la Santé va décentraliser les soins ophtalmologiques du fait qu’un grand nombre de patients, venant de régions éloignées, se rendent à l’hôpital de Moka pour suivre leur traitement. Cette mesure a été annoncée à l’issue d’une visite du ministre de la Santé Anil Gayan dans cet hôpital lundi. Le ministre a indiqué qu’il prendra des mesures pour réduire les filles d’attente qu’il a personnellement pu constater dans cet établissement hier. Néanmoins, le système de numérotation pour les patients, qui sera mis en place dans d’autres hôpitaux, devra s’accompagner de dispositions supplémentaires du fait de la nature des traitements spécialisés dispensés dans cet hôpital, a-t-il indiqué.
Le ministre a également noté un problème de stationnement conséquent dans l’enceinte de l’hôpital ophtalmologique. Des dispositions seront ainsi prises pour agrandir l’espace parking à l’arrière de l’établissement tandis que la construction d’un nouveau bâtiment, à l’arrière de l’hôpital de Moka, viendra pallier l’exiguïté des locaux actuels. En attendant, une salle inoccupée, qui devait servir de bloc chirurgical, sera aménagée en salle d’attente pour que les patients reçoivent leurs traitements dans de meilleures conditions.
Le ministre de la Santé a également constaté que trois chauffeurs d’ambulance « font le travail de huit personnes ». D’autres chauffeurs seront donc recrutés.