L’hypersensibilité est un trait de caractère qui est souvent considéré comme gênant. C’est une manière spéciale et profondément intense de voir les choses différemment et de comprendre autrement ce qui nous entoure. Un être hypersensible prête attention d’une manière instinctive au moindre détail et aux subtilités des autres.

Dans le cadre de la Journée de l’hypersensibilité, observée le 13 janvier, voici le témoignage de deux personnes. Scope a aussi recueilli les explications de Sandi Putchay, coach de vie.

R.V.

“Au lycée, j’ai été malmenée à cause de mon hypersensibilité. J’ai été victime de harcèlement scolaire. Cela a duré quatre ans. J’avais des bonnes notes, j’étais excellente en classe. Il y avait une fille qui me faisait des blagues douteuses. C’était de la méchanceté gratuite”, confie Sabrina (prénom fictif), qui s’est toujours sentie mise à l’écart.

Le sentiment de se sentir mal à l’aise à la moindre occasion est aussi vécu par Anna (prénom fictif). Enfant, elle prenait très à cœur les commentaires dépréciatifs. “On me disait souvent que j’étais grosse. Ces mots résonnent toujours dans ma tête. On avait voulu me réorienter vers une alimentation appropriée, de crainte que ma santé ne soit mise à rude épreuve. Certains diront que de telles paroles sont tout à fait normales. Moi, je l’ai mal vécu.”

Aujourd’hui adulte, Anna vit son hypersensibilité avec un maximum de contrôle. “Ce n’est pas toujours évident, mais cela va beaucoup mieux. Les gens que je côtoie régulièrement comprennent mon état d’esprit. On évite les plaisanteries de mauvais goût.” Anna estime que les gens se baseront toujours sur leurs points de vues et leurs expériences pour juger quelqu’un.

Insécurité émotionnelle.

Pour sa part, Sabrina vit très mal son état d’hypersensible. Les gens ont beaucoup de mal à la comprendre. “Quand on est hypersensible, on ne fait partie d’aucun groupe. Tu ne sais pas dans quelle case on va te placer. Tout ce que je ressens est décuplé. C’est difficile car je n’arrive pas à me débarrasser de mes émotions. Il m’est arrivé de prier plusieurs fois pour ne rien ressentir.” Les gens ne savent pas toujours ce que ressent un hypersensible. “Quand certains parlent, je n’ai pas l’impression d’être sur la même longueur d’onde. Mais je me tais”, raconte Sabrina.

Sabrina confie qu’il est dérangeant d’être hypersensible. “Les gens te regardent bizarrement. C’est là que tu constates que les gens n’ont pas le sens de l’empathie. Je pleure souvent et il m’arrive de me planquer dans les toilettes pour ne pas que les autres me voient pleurer. Je passe ma journée à dissimuler. On ne se doute jamais de mon passé. On me juge souvent sur un critère physique, sans vraiment me connaître.”

Quant à Anna, elle admet que les commentaires peu élogieux ne font qu’amplifier cette insécurité émotionnelle. Elle estime aussi que la capacité d’un hypersensible d’être influencé par un échange communicatif et social peut engendrer persévérance et succès.


Sandi Putchay, coach de vie

“L’hypersensibilité n’est ni un trouble ni une maladie, mais plutôt un trait”

C’est quoi l’hypersensibilité ?

L’hypersensibilité est un trait de caractère neutre. Selon plusieurs études, environ 20% de la population est composée de personnes hypersensibles et environ 25% de personnes sont moyennement sensibles. Une personne très sensible ressent toutes les expériences de la vie différemment des autres car elle traite les informations de manière plus approfondie. Cela peut entraîner une stimulation excessive. La personne passe la majeure partie de son temps à penser profondément. Elle passe également beaucoup de temps à réfléchir. Cela signifie qu’elle a tendance à être créative, perspicace et emphatique. Cela veut aussi dire qu’elle est plus encline au stress et à se sentir dépassée par les événements.

Il convient de préciser que l’hypersensibilité n’est ni un trouble ni une maladie, mais plutôt un trait. L’hypersensibilité n’est pas une erreur génétique. C’est simplement une différence dans la façon dont les personnes traitent les informations de leurs environnements.

À noter que les personnes très sensibles sont très souvent interprétées à tort. Les différences réelles sont physiologiques et non psychologiques.

Qu’est-ce qui caractérise un hypersensible ?

Plusieurs caractéristiques définissent une personne extrêmement sensible. Les hypersensibles sont dépassés quand ils ont beaucoup à faire et sont mal à l’aise dans les environnements bruyants. Lorsqu’ils ont faim, ils ont tendance à être en colère. Les personnes très sensibles aiment les arts. La créativité suscite leurs émotions. Lorsqu’ils sont submergés, ils s’éloignent de la situation.

Quels sont les signes de l’hypersensibilité ?

Les personnes hypersensibles sont plus sensibles aux douleurs. Elles sont généralement épuisées émotionnellement. Elles ont également besoin de temps pour elles, qu’elles soient introverties ou extraverties. Elles deviennent très anxieuses lorsqu’elles doivent faire face à des tests de vitesse par exemple. Elles détestent la violence et la cruauté.

L’hypersensibilité est-elle chronique ?

L’hypersensibilité reste à vie. Il existe des méthodes ou des stratégies que les personnes extrêmement sensibles peuvent faire pour mieux faire face à leur environnement. De plus, les personnes ressentent les choses émotionnellement. Ceci n’est pas un symptôme de faiblesse; ce n’est qu’une caractéristique d’un être humain vraiment vivant et compatissant. Ces personnes sont nées ainsi. Le souci vient de la compréhension de la société. Il n’y a pas de honte à exprimer les sentiments de manière authentique.

Ces personnes sont-elles emphatiques envers les autres ?

Elles sont emphatiques, à tel point qu’elles pensent au confort et aux besoins des autres avant les leurs. Elles ont tendance à rechercher les grandes questions de la vie. Elles veulent trouver le sens de la vie.

Sont-elles nombreuses à Maurice ?

Malheureusement, nous ne disposons pas de statistiques sur les personnes hypersensibles. Je n’ai pas beaucoup de personnes qui sont touchées par l’hypersensibilité. Comme vous le remarquerez, nous ne les appelons pas patients, car ces personnes-là ne sont pas atteintes d’une maladie. Toutefois, j’ai rencontré quelques personnes qui sont trop sensibles et qui ont connu des moments difficiles à cause de leur émotion surdimensionnée.

Stratégies d’adaptation pour les hypersensibles

– Ne cherchez pas quelque chose ou quelqu’un pour résoudre votre problème. Vous n’avez aucun problème. L’hypersensibilité est un trait de caractère et non un trouble.

– Vous n’êtes pas seul. Selon le Dr Elaine Aron, psychothérapeute et chercheuse, 20% des personnes sont extrêmement sensibles. Vous devez apprendre à gérer votre sensibilité, mais aussi savoir comment l’utiliser.

– Concentrez-vous sur le positif. Vos dons de sensibilité incluent une réflexion profonde et un instinct de voir tous les angles et toutes les conséquences. Ils vous aideront certainement à prendre de meilleures décisions et seront utiles à ceux qui ont besoin de votre aide.

Test pour savoir si vous êtes hypersensible

– Êtes-vous submergé quand vous avez beaucoup à faire ?

– Avez-vous du mal à gérer vos émotions quand vous avez faim ?

– Trouvez-vous la situation stressante lorsqu’on vous observe, par exemple lorsque vous parlez en public ?

– Êtes-vous inspiré par les arts ?

– Vous sentez-vous à l’aise lorsque vous êtes débordé par les autres ?

– Détestez-vous les bruits forts ?