Une National Cancer Agency (NCA) sous l’égide du Trust Fund for Specialized Care sera constituée pour mettre en oeuvre des protocoles et des structures pour faciliter une détection précoce, un diagnostic fiable et des traitements modernes du cancer dans les institutions de santé.
Au coût estimé de Rs 40 M, la NCA aura l’expertise deux éminents Professeurs de France, les Pr David Khayat de La Pitié Salpêtrière et Jean-Marc Nabholz du Centre de Cancérologie d’Auvergne. La NCA collaborera avec les centres internationaux du cancer. Elle sera localisée dans un premier temps à l’hôpital Victoria à Candos avant d’être transférée dans un deuxième temps dans un bâtiment doté d’infrastructures modernes.
À Maurice les nouveaux cas de cancer sont au nombre de 121 pour 1 000 chez les hommes et de 135 pour 1 000 chez les femmes. L’agence nationale du cancer va dans un premier temps réaliser une roadmap du cancer à Maurice selon les spécificités locales. Elle aura pour tâche de définir les guides et protocoles basés sur les meilleures pratiques internationales dont un plan individuel de management du patient, superviser la mise en oeuvre du National Cancer Action Plan, effectuer des campagnes de sensibilisation et tenir le Cancer Registry. La NCA aura également pour tâche la recherche et le capacity building.
Le cancer est à Maurice la troisième cause de cancer après le diabète et les maladies cardio-vasculaires. Les services de chimiothérapie ont été décentralisés depuis l’année dernière à l’hôpital SSRN à Pamplemousses et cette année à Jeetoo (Port-Louis) et à Nehru (Rose-Belle). Le prochain hôpital à être doté d’un unité de chimiothérapie sera celui de Flacq. La mortalité par âge pour 100 000 personnes est à Maurice de 85 ans chez les hommes et de 68 ans chez les femmes. Selon les estimations l’incidence du cancer continuera de croître à cause du vieillissement de la population. Selon le National Cancer Registry, 1 942 nouveaux cas de cancer ont été recensés en 2012 dont 1 114 cas chez les femmes et 828 chez les hommes.