La saison chaude revient… Et quand le thermomètre grimpe, l’organisme doit s’adapter. Et si, cette année, on décidait de tout faire pour passer un bel été? Boissons fraîches, ventilateur, crème solaire… C’est le moment de veiller sur notre santé. Voici quelques recommandations pour faire face à la chaleur.
Hydratez-vous
Sensation de soif et de bouche sèche, diminution du volume des urines qui prennent une couleur foncée, fatigue et maux de tête… La déshydratation est souvent le premier effet désagréable de l’été. Et ses risques augmentant en cas de forte température. En effet, lorsqu’il fait chaud, on élimine plus. Il est donc important de boire pour combler ce manque et se rafraîchir. L’idéal : boire régulièrement un litre et demi minimum d’eau et ce, avant d’avoir réellement soif. Pour plus de plaisir, diversifiez vos apports en eau : thé frais, compote de fruits, sorbet, soupe froide, fruits riches en eau (pastèque, melon, fraise…) et légumes. Et rappelez-vous : les personnes âgées de plus de 65 ans et les bébés de moins de 3 ans sont les plus à risque d’une déshydratation. Il faut donc les surveiller. Pour les enfants, faîtes-les boire au moins une fois par heure et pour les personnes âgées, il est recommandé de boire au minimum 8 verres d’eau par jour, 13 à 14 est un idéal. Pour vous, faîtes attention à l’alcool qui favorise la déshydratation. Et pensez à manger normalement, même si vous n’avez pas faim. Évitez cependant les aliments riches en sel qui favorisent la déshydratation. Privilégiez plutôt les poissons et les fruits de mer. Les graisses qu’ils contiennent sont intéressantes pour la santé et ils apportent une bonne dose de vitamines et minéraux.
Restez au frais
Si l’arrivée de l’été est synonyme de  bonne humeur, cette période de l’année peut tout aussi être désagréable à vivre en raison des fortes chaleurs. Pour éviter de souffrir de la chaleur, restez un maximum dans des endroits frais. Évitez donc les pièces chaudes et mal ventilées, à l’instar de l’habitacle d’une voiture à l’arrêt par exemple et usez de tous les moyens à votre portée pour maintenir votre température corporelle à un niveau normal. Ainsi, si au bureau vous avez la chance d’avoir un système de climatisation constant (attention, cependant, aux trop grands écarts de température), chez vous, aérez toutes les pièces. Aérer la nuit, protéger le jour, telle est la base… Créez des courants d’air et, au besoin, offrez-vous un ventilateur.
De même, évitez d’allumer les appareils électriques comme la télévision ou l’ordinateur. Et n’allumez pas trop la lumière car cela augmente la chaleur. Il est plus facile de stabiliser la température d’une pièce fraîche que d’abaisser celle d’une pièce surchauffée. De même, oubliez les plats qui se préparent au four et misez sur des repas froids.
Gardez vos aliments au frais
Chaleur et développement bactériens obligent, prêtez plus d’attention au transport et à la conservation de vos aliments. Souvenez-vous: mettre sa nourriture à l’abri de la chaleur empêche le risque de prolifération de micro-organismes.  Pour maintenir la chaîne du froid il faut garder le bon niveau de température de réfrigération constamment. Un sac isotherme épais, dans lequel vous mettrez un ou deux blocs de congélation, s’impose pour faire vos courses. Vous y mettrez tous les produits sensibles, frais et bien sûr, surgelés. Vérifiez également la température du réfrigérateur et respectez les dates de limites de consommation.  
Attention au barbecue
L’été est là, c’est la saison des barbecues. Si c’est l’occasion d déguster de bonnes grillades, attention à leur cuisson. Si les aliments sont cuisinés à forte chaleur et s’ils touchent les flammes, des substances cancérigènes peuvent se former. Il existe quelques règles de cuisson à suivre. Gardez donc les aliments à au moins 10 cm des braises. Il vaut mieux utiliser du charbon de bois épuré et ne pas raviver les flammes avec un allume-feu. Attention aux chutes de graisses sur les flammes et prenez soin de bien nettoyer le barbecue après utilisation.
Tartinez vous de crème solaire
On ne le répète pas assez, il faut se protéger du soleil. Les radicaux libres projetés par le soleil sont responsables du vieillissement de la peau et augmentent le risque de cancer de la peau. Si vous sortez à la plage, appliquez de la crème solaire une fois par heure. Portez des vêtements clairs, en coton et amples qui laissent passer l’air.. Protégez vos yeux en portant des lunettes et évitez de sortir entre 12h et 16h. Si vous avez chaud, n’hésitez pas à vous doucher ou à prendre des bains plusieurs fois par jour.
-Faites du brumisateur votre partenaire estival.
-Portez des vêtements amples, clairs et en coton
Allégez vos pieds et jambes
La mobilité est essentielle à la santé et au moral. Or nous sommes nombreux à souffrir de douleurs aux pieds et aux jambes, surtout en été. Pour se soulager, tournez-vous vers des bains de pieds, des applications de crèmes fraîcheur pour pieds et jambes lourdes ou encore des soins prévenant la transpiration et soignant les fissures des talons
Douche vivifiante
Pour s’offrir une sensation de légèreté dès le matin, rien de tel que de stimuler la circulation sanguine au niveau des jambes. Passez du jet ferme à une pluie moins dense et à plus basse température. Avec la pluie fraîche dirigée sous la voûte plantaire remonte lentement de la cheville à la cuisse, puis change de cap pour redescendre le long de l’intérieur de la jambe, vous en oublierez presque de vous laver! Mais pour vous tonifiez, optez pour les gels et huiles de douche agrémentés de notes d’agrumes ou de menthe. Outre d’assainir et de revigorer, cela laissera  sur vous un léger parfum pétillant pour parfaire la sensation bien réelle de fraîcheur.
Un déodorant bienveillant
Chaleur rime avec transpiration. Et transpiration rime avec odeur corporelle et sensation désagrable. Ne cherchez pas à bloquer le processus de transpiration, qui est nécessaire. En revanche, il faut compenser les pertes en eau, en buvant régulièrement. En période de forte chaleur, il faut augmenter ses apports jusqu’à 2 ou 2,5? l. De même, en spray, à bille ou en stick, optez pour un bon déodorant qui maintiendra un voile de fraîcheur sous vos aisselles en neutralisant les odeurs de transpiration. Sachez que l’antitranspirant contient des sels d’aluminium qui limitent la sécrétion de sueur.  
Votre complice idéal : le froid
Sprays d’eau hydratante, masques glacés, soins des yeux glaçons, crèmes réfrigérées et même certains gels amincissants deviennent des gourmandises rafraîchissantes particulièrement prisées en période estivale. En effet, en été, le réfrigérateur est une aubaine pour plusieurs soins de beauté. Principale vertu du froid : son effet vasoconstricteur des microvaisseaux et des pores de l’épiderme. Cette contraction draine lymphe, eau et sang sur les zones d’application, qui dégonflent et s’éclaircissent : résultat, les rougeurs s’atténuent. Cette sensation de froid qui fait baisser la température corporelle, on la doit à des ingrédients comme le menthol ou l’alcool. Profitez-en pour vous rafraîchir. Mais une fois que vous aurez ressenti la sensation de fraîcheur, essuyez l’excès d’eau avant une exposition au soleil, afin d’éviter l’effet loupe des gouttelettes.  
Attention à la rétention d’eau
La chaleur favorise la rétention d’eau. En effet, si on transpire beaucoup en  été, transpiration et rétention d’eau ne sont pas incompatibles. A la clé: des gonflements au niveau des mollets, des pieds et parfois des mains. Ces oedèmes sont le signe d’une mauvaise circulation sanguine et lymphatique, mais ils ne sont pas inquiétants, sauf s’ils perdurent plus de deux heures au repos. Ce qu’il faut faire? : si vous devez rester debout, mieux vaut marcher ou faire des flexions pour relancer la circulation. De même, dès que vous pouvez, allongez-vous en surélevant vos jambes pour favoriser le retour veineux. Vous pouvez également avoir recours à la marche dans l’eau froide, aux massages avec une crème placée au frais…