Ils sont 100 infirmiers de différents hôpitaux de l’île à avoir suivi le programme ICN/LFC pendant un an. Cette formation leur permettra de devenir des leaders dans ce métier en vue d’améliorer les services offerts aux patients. Lors d’une cérémonie au Rajiv Gandhi Centre, à Bell-Village, les 100 infirmiers ont reçu leur certificat en présence du vice-président de la République, Paramasivum Pillay Vyapoory, et du ministre de la Santé et de la Qualité de vie, Anwar Husnoo. 
Le programme ICN/LFC, dispensé par la Nursing Association d’octobre 2015 à octobre 2016, s’est fait en trois étapes, et ce, en théorie et en pratique. De plus, les participants ont été appelés à entreprendre des recherches sur une mesure à implémenter pour améliorer les services offerts par les infirmiers et à la mettre en pratique. 
Le président de la Nursing Association et National Coordinator pour le programme Leadership for Change (LFC), Ram Nowzadick, indique que le programme a été introduit en 1996 par l’International Council for Nurses dont l’objectif est de former les infirmiers à devenir des leaders. C’est en 2006 que Maurice a commencé à dispenser les cours. Le ministre de la Santé a mis l’accent sur l’importance des formations. « La Nursing Association donne du pouvoir à ses membres à travers ce type de formation, une initiative que le ministère accueille très favorablement. Cette formation permettra aux infirmiers d’offrir un meilleur service aux patients », dit-il.
Ram Nowzadick a par ailleurs ajouté que le ministère a accordé des congés aux infirmiers et aux personnes-ressources pour qu’ils complètent la formation. Selon lui, après avoir acquis les compétences du leadership, « ces 100 infirmiers pourront offrir des soins de qualité, un bon service aux patients et réduire les gaspillages ». Par ailleurs, il fait ressortir que, grâce à des formations, Maurice bénéficiera de 244 infirmiers supplémentaires jusqu’à novembre prochain, 176 en mai 2018 et 146 en octobre 2019. En dernier lieu, Anwar Husnoo explique que le métier d’infirmier « est un art ainsi qu’une science ». « Les infirmiers doivent appliquer les deux aspects pour offrir le meilleur service », dit-il. 
Pour sa part, Paramasivum Pillay Vyapoory explique que la profession d’infirmier a connu plusieurs changements. « Avec les tendances du processus de mondialisation dans la société contemporaine, les infirmiers ont eu plusieurs défis à relever. Ces défis sont dus à des changements innombrables et rapides dans les domaines politique, économique, social et culturel avec des effets drastiques sur les individus et la santé collective. Les besoins médicaux ont changé de même que les pratiques. Donc, les formations sont importantes pour que les infirmiers entament un rôle complexe et nouveau », a-t-il souligné.