La commission de la Santé, qui n’a relevé aucun cas à ce jour, fait appel à la vigilance.À ce jour, aucun cas de dengue n’est enregistré à Rodrigues alors qu’à Maurice et à La Réunion, l’infection sévit déjà. En vue de se préparer à toute éventualité, la commission de la Santé est passée en mode vigilance avec une mobilisation des services, que ce soit sur le plan communautaire ou de la santé pour parer à toute éventualité.

De ce fait, le commissaire de la Santé, Simon Pierre Roussety, multiplie les initiatives sur le terrain en vue de sensibiliser les différentes parties au sujet des dispositions envisagées. L’accent est mis sur le protocole à suivre à l’aéroport, au port et dans les services de santé pour contrôler l’entrée de cette maladie dans l’île.

Les représentants de divers secteurs, en l’occurrence les services de santé, l’éducation, la santé publique, l’environnement, les infrastructures publiques, le port et l’aéroport, entre autres, ont participé à des séances de travail animées par le Departmental Head, Thomas Genave, et la directrice de la Santé, Dr Mila Mungroosing. L’objectif de cette rencontre est de mettre la population et les partenaires concernés au courant d’une éventuelle menace de la dengue dans l’île. Bien qu’aucun cas n’ait été enregistré, d’après le service hospitalier et celui de la santé publique, il ne faut pas non plus minimiser ou sous-estimer les risques potentiels de cette maladie à Rodrigues. L’île étant ouverte aux passagers en provenance de Maurice et de la Réunion, les autorités concernées estiment « qu’on n’est pas à l’abri ».

« Avec l’arrivée des passagers étrangers, de La Réunion et de Maurice, le virus de la dengue peut entrer chez nous à n’importe quel moment. Nous avons préféré entamer une rencontre de prévention afin d’informer les partenaires concernés sur cette maladie ainsi que les mesures à prendre en cas d’infection. Nous sommes satisfaits que tous nos partenaires soient déjà partie prenante de cette situation. Nous allons mener une campagne de sensibilisation à l’intention de la population incessamment », a déclaré Simon Pierre Roussety.

Le commissaire de la Santé a soutenu que dans le sillage de la période pluvieuse qui prévaut dans l’île depuis le passage de cyclone Gelena, une campagne de nettoyage sera organisée dans les villages avec le soutien du Rodrigues Council of Social Services. « Une rencontre est prévue avec les présidents des communautés villageoises ce samedi et nous allons travailler sur un programme de nettoyage pour éliminer les eaux usées et d’autres facteurs qui pourront favoriser la prolifération des moustiques », a-t-il ajouté.

Au cours de la rencontre, il a été décidé qu’un “fast track” sera adopté dans les services de santé au cas où des personnes montrant des signes d’infection s’y présenteraient. On note également que les institutions éducatives ont déjà commencé leur campagne de sensibilisation auprès des élèves et étudiants à travers la distribution de pamphlets.