photo illustration

Les Mauriciens courent davantage un risque d’infections gastro-intestinales avec le passage de la tempête tropicale Calvinia et ce, en raison de la contamination de l’eau et des aliments. Du 16 au 22 décembre, le nombre de cas de gastro-entérite enregistrés dans les hôpitaux s’élève à 679 contre 611 en novembre dernier. Le ministère de la Santé demande au public de prendre les mesures préventives, notamment faire bouillir de l’eau avant de la consommer pour éviter de tomber malade.

Selon les derniers chiffres du ministère de la Santé, le nombre de cas de la gastro-entérite recensés dans les hôpitaux régionaux à Maurice, du 16 au 22 décembre dernier, s’élève à 679, contre 675 du 9 au 15 décembre dernier, 569 du 2 au 8 décembre, 614 du 25 novembre au 1er décembre et 611 du 18 au 24 décembre.

Selon des sources du ministère de la Santé, la gastro-entérite est une maladie plus courante après le passage d’un cyclone. « La gastro-entérite est une inflammation du tube digestif et se manifeste par plusieurs symptômes, dont la diarrhée, le vomissement, la douleur abdominale, la fièvre, entre autres. Les personnes les plus à risque sont les personnes âgées, les enfants en bas âge, les femmes enceintes. Toutefois, même les adultes sont priés de prendre les précautions nécessaires. Face à cette situation, il est recommandé d’éviter l’automédication et de privilégier une visite chez le médecin ou à l’hôpital quand les symptômes se manifestent. Il faut aussi s’hydrater régulièrement », avancent les mêmes sources.

À la suite du passage de la tempête tropicale Calvinia, le ministère de la Santé et de la Qualité de la Vie a émis un communiqué pour demander au public de prendre les précautions nécessaires pour éviter la gastro-entérite. Il est recommandé de faire bouillir l’eau avant de la consommer, surtout pendant les averses et après le passage du cyclone, de se laver les mains fréquemment avec de l’eau et du savon avant de toucher de la nourriture ; de consommer des repas fraîchement cuisinés, de laver les fruits et les légumes convenablement, protéger les aliments contre la contamination par insectes, en les couvrant. « Les inspecteurs de la santé publique font régulièrement des descentes dans les endroits ou de la nourriture est vendue. Des échantillons sont pris à des fins d’analyse dans nos laboratoires.

Le public est prié de respecter les consignes du ministère et de consulter un médecin », disent nos sources. Et d’ajouter que le temps favorisera la prolifération des moustiques dans des eaux stagnantes. Les précautions suivantes sont à prendre : évacuer l’eau qui s’accumule sur la toiture des maisons ; couvrir convenablement les réservoirs d’eau ; se débarrasser de tout objet qui pourrait retenir de l’eau dans l’environnement extérieur (pneus usagés, boîtes de conserve, déchets ménagers) ; veiller à ce qu’il n’y ait pas de rétention d’eau dans les assiettes sous les pots de fleurs ; ramasser les feuilles mortes et autres déchets ; éviter les piqûres de moustiques en portant des vêtements couvrant les jambes et utiliser des produits anti- moustiques ; dormir sous la protection d’une moustiquaire et utiliser des serpentins. Une possibilité de la grippe et de la contamination alimentaire n’est également pas écartée après le passage du cyclone Calvinia.