Pas de Vacation leave pour le personnel médical jusqu’à mai prochain. Ainsi en a décidé le ministère de la Santé à la suite des premiers cas de Covid- 19 à Maurice. Réagissant à cette décision, le président de la Federation of Civil Service Union (FCSOU), Narendranath Gopee, souligne que des membres du personnel médical des services de santé publique ne contestent pas cette décision. Cependant, ils souhaitent plutôt qu’on les récompense pour leur « bravoure ». « Ce n’est pas une compensation financière qu’ils cherchent mais une autre mesure visant à les compenser pour cet acte patriotique. En demandant au personnel médical de ne pas prendre de Vacation leave durant cette période, le ministère de tutelle est en train de toucher à ses conditions de travail sans préalablement discuter avec ses représentants syndicaux », a déclaré Narendranath Gopee, président de la FCSOU.

Cette compensation peut être aussi sous la forme des congés additionnels, dit-il. Pour lui, c’est le moment où les hauts cadres du ministère de la Santé peuvent organiser des réunions avec les syndicats représentant les intérêts des membres des services hospitaliers, d’autant plus qu’ils sont en train d’enregistrer pas mal de doléances à l’effet que tout le monde ne dispose de masques, de gel désinfectant, entre autres…

De son côté, Deepak Benydin, président de la Federation of Parastatal Bodies and Other Unions, souligne que le sit-in organisé jeudi dernier par des Health Care Assistants à l’hôpital de Candos est la preuve que tout le personnel ne dispose pas des équipements de sécurité. « Nous avons dû porter l’affaire au ministre du Travail pour que la direction de l’hôpital de Candos fasse le nécessaire. Ce genre de situation est inacceptable car le personnel médical et para médical est aussi exposé au coronavirus durant cette période », a déclaré le syndicaliste.

Deepak Benydin, qui parle aussi en sa qualité de président de la Confederation of Independent Trade Unions, demande au ministère de la Santé de prévoir des facilités de transport pour le personnel médical qui termine leur travail à 18h durant cette période de confinement. « Comme vous le savez, les autobus cessent de rouler à partir d’une certaine heure. Comment vont-ils faire pour rentrer chez eux? On m’a aussi fait savoir qu’à l’hôpital de Brown Sequard le personnel médical réclame des masques pour travailler. Ils ont aussi un problème de transport pour rentrer à la maison après les heures de travail », a-t-il fait ressortir