Rs 900 M ont été investies à l’hôpital Victoria à Candos en un an, a déclaré hier le ministre de la Santé Lormus Bundhoo lors de l’inauguration du ward 12 pour enfants, entièrement rénové au coût de Rs 5 M. Les appels d’offres pour 120 lits additionnels au dessus du Accident and Emergency Department ont été clôturés le 9 octobre et le projet s’élève à Rs 60 M.
M. Bundhoo a indiqué que le gouvernement ne tolérera pas les négligences médicales alors qu’il investit des sommes massives dans le développement des infrastructures de santé publique. Il a annoncé que le rapport du Fact Finding Committee constitué pour faire la lumière sur le décès de trois mères lors de l’accouchement, dont Christelle Diémahaye et Babynaz Iassamdar, sera soumis au Medical Council, voire au Medical Tribunal, et qu’un fast track est attendu au sujet de ces cas. Le ministre a indiqué que le gouvernement a constitué un comité sous le présidence du Dr Ng Fat Cheong pour passer en revue tous les décès maternels et de nouveau-nés en vue d’améliorer les soins néonatals. D’ici à décembre, dit-il, seront recrutés huit pédiatres, 14 gynécologues et 15 anesthésistes qui seront en poste à l’hôpital 24 heures sur 24. « Les interviews ont pris fin à la Public Service Commission (PSC). Ces spécialistes ne seront plus on call comme c’est le cas actuellement. Jusqu’ici ils prescrivent les médicaments au téléphone et prennent 15 à 20 minutes pour se rendre à l’hôpital en cas d’urgence. Cela n’est pas correct ». Les procédures sont en cours pour l’embauche d’autres spécialistes de gynécologie, d’anesthésie et de pédiatrie l’année prochaine, a-t-il affirmé.
Le président de la République Kailash Purryag, qui a rendu visite aux enfants du ward 12, s’est dit préoccupé par la mortalité infantile. Il a affirmé que l’accent doit être mis sur la qualité des services, l’accueil courtois des malades par le personnel médical et la prévention des maladies cardiovasculaires et l’éducation.
Des innovations en matière de traitement sont aussi introduites, dit-il, dont l’introduction il y a deux mois de drug induced stent qui viennent remplacer les stents précédemment utilisés pour les interventions cardiaques. Un stent coûte Rs 45 000 au lieu de Rs 15 000 auparavant. Une somme de Rs 60 M sera allouée pour l’achat d’un nouveau médicament pour les patients qui doivent faire des dialyses. Les femmes souffrant de cancer du sein recevront, selon un protocole, l’Herceptin au coût de Rs 500 000 par patient.
Parmi les autres travaux d’infrastructures à l’hôpital Victoria figure le nouveau bâtiment de six étages financé par le gouvernement chinois pour un montant de Rs 600 M. Il comprendra 150 lits, une nouvelle Intensive Care Unit (ICU) et quatre salles d’opération. Les autres projets de développement qui ont été entrepris à l’hôpital de Candos sont la rénovation de deux salles pour Rs 11 M et la réfection en ce moment des routes et des drains dans la cour de l’hôpital pour Rs 35 M. « Le gouvernement a investi Rs 5 milliards en deux ans dans la santé publique », indique le ministre. Rs 2,5 milliards ont été injectées dans l’hôpital Jeetoo. La construction des drains à l’hôpital SSRN au coût de Rs 150 M se poursuit. La firme Tayelamay, qui a réalisé les travaux de rénovation du ward pour enfant, a fait don de Rs 2,5 M au ministère de la Santé.